Rugby - CE - ST - L'entraîneur Ugo Mola veut redonner «de l'espoir» aux supporteurs toulousains

L'Equipe.fr
Après la lourde défaite (41-16) au Munster en quart de finale de Coupe d'Europe, l'entraîneur du Stade Toulousain, Ugo Mola, assure que son équipe va donner d'elle une meilleure image d'ici la fin de la saison.

Après la lourde défaite (41-16) au Munster en quart de finale de Coupe d'Europe, l'entraîneur du Stade Toulousain, Ugo Mola, assure que son équipe va donner d'elle une meilleure image d'ici la fin de la saison.Ugo Mola (entraîneur de Toulouse battu 41-16 par le Munster, au micro de BeIN Sports) : «Le carton jaune nous coûte cher d'entrée et la fin du match ne veut pas dire grand chose. Nous avons eu des temps forts mais nous n'avons inscrit qu'un seul essai... Maintenant, il nous faut redonner de l'espoir, car il en faut, de l'espoir... Ce sont les mots du président (René Bouscatel) dans le vestiaire à la fin du match. Nous devons donner sur le terrain une image plus en phase avec ce qu'est la qualité de ce groupe toulousain. C'est ce que nous allons nous efforcer de faire lors des quatre prochains match de Championnat.»Thierry Dusautoir (capitaine et troisième ligne de Toulouse) : «On a réussi à les mettre sous pression, notamment en fin de première mi-temps ou en milieu de deuxième. La clé du match se joue sur notre manque de discipline. A ce niveau là, il faut coller au score et donner le minimum de points. C'est sûr qu'on a commencé à -10 (points) avec un carton jaune, c'est compliqué. Après, l'équipe s'est battue, a fait preuve de caractère et on revient. Il y a ces dix dernières minutes où on craque mentalement, on surjoue dans notre camp et on s'expose aux contres adverses. Il y a eu du caractère, c'est compliqué quand tu as pris 40 points de faire un constat positif des choses mais il faut qu'on oublie ces dix dernières minutes. On a les moyens encore de se qualifier (en Top 14), de le dire aujourd'hui ça peut faire sourire mais je crois vraiment en notre équipe. Il faut vraiment qu'on tire des enseignements de ce match là qui nous permettent de rebondir en championnat.»Yoann Huget (ailier de Toulouse) : «On est revenus juste avant la fin de la première mi-temps. On sent qu'on prend l'ascendant psychologique mais on ne peut pas espérer gagner le match avec autant de fautes à l'extérieur surtout. On a fait preuve de solidarité, c'est toujours ces entames de deuxième mi-temps qui nous mettent à mal comme à Bordeaux. Quand on regarde le contenu, on voit une équipe solidaire, qui n'a rien lâché, on y a cru un instant à la 60e qu'on pouvait revenir mais on craque dans les 5 dernières minutes. On n'a pas le choix, on a un écusson, il faut qu'on le respecte, qu'on aille de l'avant par rapport aux supporters, aux anciens qui ont mal de voir le Stade Toulousain comme ça. On a quatre matches (en Top 14), on va rien lâcher par respect pour cet écusson. On va se mobiliser pour redorer le blason.»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages