Rugby - CE - ST - Ugo Mola, manager du Stade Toulousain : « On est capable d'être une grande équipe »

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Le manager du Stade Toulousain, Ugo Mola, a loué le caractère et le talent de ses joueurs qui ont su réagir samedi pour écarter le Munster en huitièmes de finale de la Coupe d'Europe (33-40), une semaine après un piteux match de Championnat contre Montpellier. Ugo Mola (manager du Stade Toulousain après la victoire (33-40) face au Munster, samedi) : « On a réalisé une performance XXL. Gagner au Munster, c'est déjà une perf, alors mettre 40 points... Il y a beaucoup de satisfaction, beaucoup de choses qui font que c'est presque dommage que ça ne soit qu'un huitième de finale, tant l'intensité a été grande. En première période, Il y avait un vent tournoyant et difficile à maîtriser. On savait qu'on aurait l'occupation un peu plus marquée en seconde période, et ça a été le cas. Avant le match, on avait fait un pari stratégique avec un banc à six avants et une volonté de marquer physiquement cette équipe irlandaise, ce qui nous a permis de libérer des espaces au fil du temps. Après, nos bons joueurs ont été plus que présents. On réalise une performance qui marque une petite page de l'histoire du club, car on n'était encore jamais venu gagner ici. C'est une petite ligne de plus, elle n'a rien d'extraordinaire car elle n'amène pas de titre, mais pour la construction d'une saison et d'un groupe, c'est très important. On sait qu'il faudra mettre encore plus d'application et d'énergie pour espérer battre Clermont chez lui la semaine prochaine. » lire aussi Le film de Munster - Toulouse « Le Munster nous a pourtant opposé pendant soixante minutes un rugby total. On arrive à les faire craquer à l'heure de jeu. C'était un vrai match de phase finale, où ça craque à la 60e ou 65e » Je tiens à souligner la performance XXL de Jerome Kaino, encore une fois dans un match qui compte. Quand tu es un grand joueur, tu le montres dans les moments clés. Les cadres ont été bons, mais ils sont là pour ça. C'est leur statut, ils n'ont rien volé à personne, ils se doivent d'être à la hauteur de ce qu'on pense d'eux. Quand on voit la bouillie de rugby qu'on a produit la semaine dernière contre Montpellier (16-29) et ce qu'on est capable de faire là... Comme quoi, quand l'intensité est au rendez-vous, on est capable d'être une grande équipe. Le Munster nous a pourtant opposé pendant soixante minutes un rugby total. On arrive à les faire craquer à l'heure de jeu. C'était un vrai match de phase finale, où ça craque à la 60e ou 65e. Je ne suis pas surpris par la qualité de jeu du Munster, encore moins par sa ligne de trois-quarts avec un De Allende de très haut niveau et un Keith Earls remuant. Mais bon, on a réussi à leur poser des problèmes. Je peux vous dire que vu l'état des garçons dans le vestiaire, on va avoir une vraie semaine de récupération pour jouer un petit bout de chance à Clermont. Que Toulouse et Clermont soient en quart de finale de Coupe d'Europe, c'est dans la logique de ce que ces deux équipes réalisent en Top 14. La victoire de l'ASM aux Wasps à la 82e montre du caractère. On ira chez un Clermont en confiance, avec un Damian Penaud stratosphérique. » lire aussi Calendrier et résultats de la phase finale de Coupe d'Europe