Rugby - Tests - AUS - Le carton rouge de l'Australien Marika Koroibete contre la France annulé

·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Expulsé dès la cinquième minute de jeu lors du troisième test contre la France (33-30), l'ailier australien Marika Koroibete a vu son carton rouge annulé par World Rugby. Lors du troisième et dernier test entre l'Australie et la France, samedi, l'ailier des Wallabies Marika Koroibete avait été expulsé dès la cinquième minute de jeu à la suite d'un plaquage haut sur Anthony Jelonch. Une infériorité numérique qui n'avait pas empêché les Australiens de s'imposer de justesse face au XV de France (33-30). Malgré ce succès, le sélectionneur de l'Australie, Dave Rennie, avait laissé entendre que le troisième-ligne et capitaine Anthony Jelonch avait simulé. lire aussi Les Bleus s'inclinent lors du troisième test en Australie, l'heure des regrets et des promesses Koroibete, qui passait devant une commission de discipline indépendante de World Rugby, a vu son carton rouge annulé. L'ailier des Wallabies n'est donc pas suspendu et pourra disputer la Bledisloe Cup face à la Nouvelle-Zélande, puis le Rugby Championship dans la foulée (14 août - 2 octobre). « Marika Koroibete a reconnu avoir techniquement commis un acte de jeu déloyal méritant un carton rouge », a d'abord expliqué World Rugby dans un communiqué. « La commission a estimé que le plaquage de Marika Koroibete sur Anthony Jelonch a d'abord entraîné un contact épaule contre épaule », a précisé ensuite la commission de discipline. « Ensuite, tout contact avec la poitrine et le cou l'a été de façon accidentelle de la part de Koroibete. Le carton rouge n'est pas maintenu et le joueur est libre de rejouer immédiatement », conclut World Rugby. lire aussi Bleus : les révélations et les déceptions de la tournée en Australie

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles