Rugby - Tests - Les Barbarians français dominent les Tonga à Lyon

·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les Barbarians français ont nettement battu les Tonga (42-17), samedi à Lyon, grâce à six essais. Le match : 42-17 Les Barbarians français n'ont eu qu'une semaine de vécu commun avant d'affronter les Tonga et ce sont pourtant eux qui ont proposé ce samedi le jeu le plus cohérent et ambitieux, pour s'imposer face à la sélection du Pacifique. L'équipe entraînée par le duo Xavier Garbajosa - Christian Labit a frappé tôt dans le match, réchauffant un Gerland plutôt frais par son capitaine Joe Tekori, qui concluait un ballon porté dynamique après une pénaltouche (9e, 7-0). Les Tonga manquaient de cohésion, malgré leurs deux semaines d'entraînement et leur match du week-end dernier à Twickenham, contre l'Angleterre, et cédaient à nouveau sur une phase de jeu plus aérienne conclue par l'un des locaux de l'étape, Félix Lambey, le deuxième-ligne du LOU (23e, 14-3). Réduits à 14 après un carton jaune pour le pilier Etienne Falgoux (30e), les Barbarians lâchaient un peu de lest (essai de Vaea Vaea, 31e) mais trouvaient la force de répliquer aussi vite, juste avant la pause, par Acebes (40e, 21-10). Dans la foulée, la seconde mi-temps a offert un cavalier seul, les Barbarians rajoutant trois nouveaux essais par Jo Ravouvou (45e, 57e) et Mathieu Hirigoyen (53e). Et comme Anthony Belleau était en réussite face aux perches (6 transformations réussies pour autant d'essais), l'addition a été lourde pour les Tonga. Même privés d'un élément d'expérience comme Henry Chavancy, testé positif au covid vendredi et forfait de dernière minute, les Barbarians étaient meilleurs. L'homme du match : Léo Coly Les Barbarians avaient alléché en sélectionnant Morgan Parra et Noann Le Garrec à la mêlée, une valeur sûre du Top 14 et une étoile montante du poste. Mais le Clermontois et le Racingman ont dû déclarer forfait. Et Léo Coly (22 ans) ne s'est pas fait prier pour prendre leur place. La révélation du début de saison en Pro D2, qui mène le jeu du leader Mont-de-Marsan, a été très à l'aise. Il a pu faire apprécier sa vitesse, qui lui permet de coller aux rucks, a été très propre dans sa distribution, avec des passes précises et vives, et il n'a pas manqué d'audace. C'est lui qui a servi Mathieu Acebes, pour le troisième essai des Barbarians, d'un petit jeu au pied rasant parfaitement dosé, de son pied gauche. 11266 Le stade Gerland a accueilli 11 266 spectateurs bon enfant samedi, pour soutenir les Barbarians, et entre Marseillaises et ola désordonnées, ils ont pu atténuer la fraîcheur automnale de la soirée lyonnaise.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles