Rugby - Tests - Les Bleues largement battues par l'Angleterre

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Les joueuses de l'équipe de France ont de nouveau été battues par l'Angleterre lors d'un test-match, ce samedi à Grenoble (33-10). Elles retrouveront les Red Roses dans une semaine outre-Manche. Le match : 10-33 Annick Hayraud et son staff avaient procédé à de nombreux changements pour affronter l'Angleterre. Sans grands effets malheureusement. Si la copie des Bleues fut moins indigente qu'en Ecosse il y a trois semaines (13-13), la rencontre face aux Red Roses ce samedi ne laissera que très peu de satisfaction. Les Françaises ont été bousculées devant, subissant aux moindres impacts. L'essai d'Amy Cokayne derrière un bon ballon porté donna d'ailleurs le ton de la partie (7e). Les Françaises, bien guidées par leur remuante demie de mêlée Laure Sansus, réagirent rapidement, en n'hésitant pas à jouer dans le désordre grâce à des passes judicieuses. C'est finalement en force qu'elles marquèrent par la capitaine Gaëlle Hermet (22e).

La seconde période reprit avec un score de parité (10-10) mais une seule équipe semblait être réellement sortie des vestiaires. La France fut particulièrement absente, encaissant deux essais rapides de leurs adversaires (44e, 47e). Emily Scarratt a tranquillement sanctionné les fautes françaises par sa réussite au pied. Pour les Bleues, l'addition est salée. Elles auront l'occasion de se reprendre samedi prochain en Angleterre, et proposer un autre visage. 9/10 Avec cette nouvelle victoire sur les Bleues, l'Angleterre a remporté neuf de ses dix derniers matches contre la France. Leur unique défaite remonte au Tournoi des Six nations 2018, dans le même stade de Grenoble (17-18). Le fait : les Bleues doivent soigner leurs entames Les Françaises ne nous y avaient pas habitués, mais elles ont complètement raté leur entame, en première comme en deuxième période. En début de rencontre, prises à la gorge, elles encaissèrent un premier essai d'Amy Cokayne après une longue séquence de possession anglaise (7e). Puis au retour des vestiaires, ce fut encore pire. Les Red Roses n'ont eu besoin que de sept minutes pour tuer le match. C'est d'abord Alex Matthews qui plongea dans l'en-but avec autorité (44e) avant que l'ailière Jess Breach (47e) ne traverse la défense sans qu'aucune Française ne puisse même l'effleurer (47e). De 10-10, le score passa à 10-24. Un écart rédhibitoire pour cette équipe qui se cherche encore.