Rugby - Tests - Bleus - Le Quinze de France s'impose en Australie pour la première fois depuis 31 ans

·3 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'équipe de France a battu mardi l'Australie dans les dernières minutes (28-26) grâce à une pénalité de Jaminet. Cela faisait 31 ans que les Bleus n'avaient pas gagné chez les Wallabies. Le match : 26-28 Cette fois c'est la bonne. Pour la première fois depuis 1990, l'équipe de France l'emporte d'une courte tête en terre australienne (28-26). Une pénalité de Melvyn Jaminet, après une bonne mêlée française, a offert la gagne aux Bleus dans les dernières minutes, au bout d'un match beaucoup plus enlevé que la semaine passée. Cette fois, les Australiens avaient choisi de porter le ballon et d'imposer le rythme de la rencontre. Ils ont longtemps manqué de réalisme, par excès de précipitation et de maladresse, comme sur cet essai de Koroibete finalement refusé pour un en-avant évitable de Wright, bien en amont. lire aussi Le film d'Australie - France Mais les Wallabies se sont aussi cassé les dents sur une défense appliquée des Bleus, portés notamment par Ibrahim Diallo, Arthur Vincent, Cyril Cazeaux ou Jonathan Danty, impressionnant dans les rucks. Plus réalistes, les hommes de Fabien Galthié ont profité d'une de leurs rares incursions de la première période pour inscrire le seul essai tricolore. Une passe ratée de Diallo ne trouve personne, fait reculer toute la ligne française mais Damian Penaud est décalé sur l'aile, bien soutenu à hauteur par Cameron Woki, qui a remis dans le bon timing à l'ailier clermontois pour inscrire le premier essai de la partie (22e). Les Bleus s'en sont aussi remis à un Melvyn Jaminet impeccable dans son rôle de buteur (23 points), notamment sur une nouvelle pénalité de plus de 50 mètres dès l'entame de match. Au retour des vestiaires, les Bleus ont tenu et, mieux, envoyé du jeu, là où on craignait de les voir craquer physiquement. Entreprenants, les avants ont cogné fort et souvent progressé en pilonnant l'axe de la défense australienne. Une option stratégique payante, les changements effectués, avec les entrées notamment de Bamba et Taofifenua, apportant encore davantage d'impact sur les phases de jeu. En face, les Australiens ont cruellement manqué de variété. Mais, encore une fois, l'enjeu a peut-être rattrapé ce Quinze de France encore inexpérimenté. Une percée de Banks sur la ligne médiane a permis à Hooper de ramener les siens à portée de tir des Bleus (71e, 23-25), puis Lolesio a converti une pénalité pour donner l'avantage aux siens pour la première fois du match. On craignait une fin cruelle, comme lors du premier test. Sauf que la troupe d'Anthony Jelonch ne voulait pas se faire avoir deux fois. Sur une mêlée plein axe, les avants tricolores ont enfoncé le pack australien. Melvyn Jaminet, épatant de sang-froid (100 % aujourd'hui, 8/8) face aux perches, offrait à la France un premier succès en terre australe depuis 1990. Un dernier ballon gratté par Macalou dans les dernières secondes était cette fois décisif. Le troisième rendez-vous face aux Australiens, samedi (12h), sera une belle. 25 Le nombre de plaquages effectués par Arthur Vincent. Le centre montpellierain n'en a manqué que deux. Le fait de match : la mêlée de la victoire des Bleus On joue la 77e minute de jeu. La France, devant au score durant tout le match, vient de se faire doubler au score (26-25). Et sur le renvoi, tapé court pour récupérer le ballon, un Bleu fait en-avant. Mêlée dans la moitié de terrain australienne, en faveur des Wallabies. Killian Geraci vient de sortir pour une blessure à l'épaule. Cameron Woki le supplée en deuxième ligne, et Jonathan Danty s'invite en troisième ligne dans un pack remodelé. Soudés, plus puissants, les Bleus font pourtant plier le pack australien, totalement enfoncé. L'arbitre néo-zélandais siffle en faveur des tricolores. Les effusions de joie de Bamba, Taofifenua symbolisent l'entrée déterminante, entre autres, des deux joueurs, comme l'ensemble des avants aujourd'hui. Melvyn Jaminet ne manque pas l'opportunité de redonner un avantage, décisif, aux Français, imperméable à toute forme de pression.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles