Rugby - Tests - Coronavirus : les All Blacks devraient renoncer à leur tournée d'automne en Europe

L'Equipe.fr
L’Equipe

Les conditions sanitaires ont eu raison de la tournée d'automne de la Nouvelle-Zélande. Les All-Blacks devraient purement et simplement l'annuler. Si elle se confirme, c'est une décision qui coûtera très chère à la Grande-Bretagne. 20 millions de livres, selon le site RugbyPaper, qui a révélé mardi que sauf coup de théâtre, les All Blacks vont renoncer à leur tournée d'automne en Europe, et les trois matches qui étaient prévus en novembre contre l'Angleterre, le pays de Galles et l'Écosse. Coronavirus : les tournées en danger
La raison principale en est bien sûr la pandémie de coronavirus, qui paralyse le monde du sport. Les conditions sanitaires étaient trop incertaines pour maintenir l'engagement d'un tel déplacement. La Fédération néo-zélandaise a ainsi suivi les recommandations de son gouvernement, dont la Première ministre Jacinda Ardern a averti que les frontières resteraient « fermées au reste du monde pour encore une longue période ». La confrontation avec l'Angleterre était particulièrement attendue. Le quinze de la Rose avait mis fin à la suprématie des All-Blacks, doubles champions du monde, lors du dernier Mondial au Japon, en dominant la Nouvelle-Zélande en demi-finales (19-7), avant de s'incliner en finale contre l'Afrique du Sud. Les All Blacks envisagent, en lieu et place de la tournée, d'organiser des matches contre des franchises de Super Rugby, suivis de quatre tests contre l'Australie, à huis clos.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi