Rugby - Tests - Dave Rennie (sélectionneur de l'Australie) accuse Jelonch et les Français de simulation

·2 min de lecture

Le sélectionneur australien Dave Rennie juge que les Français ont eu tendance à en rajouter beaucoup, notamment leur capitaine sur l'action ayant conduit, samedi, au carton rouge contre Koroibete lors du dernier Australie - France de la tournée. Si Fabien Galthié n'a pas souhaité répondre aux questions concernant le carton rouge adressé à Marika Koroibete, dès la cinquième minute du troisième test décisif samedi (victoire de l'Australie 33-30), son homologue Dave Rennie s'est montré plus disert. Après avoir loué le « caractère et les tripes » de ses joueurs, le sélectionneur néo-zélandais des Wallabies a commenté l'action ayant abouti à l'expulsion de l'ailier, coupable d'une charge à l'épaule sur Anthony Jelonch qui réceptionnait un renvoi. « Il a énormément exploité la situation. Il a senti quelque chose comme un choc proche de sa tête et il s'est mis les mains sur le visage, alors que le point d'impact n'était absolument pas là, avant de s'écrouler cinq secondes plus tard. » Dave Rennie, sélectionneur de l'Australie « Les Français faisaient comme si un sniper les avait touchés au visage » Dave Rennie a assuré que sa fédération allait défendre Koroibete qui passera prochainement en commission de discipline et qui pourrait être suspendu pour la Bledisloe Cup, le 7 août. Il a aussi précisé que McDermott (le demi de mêlée) et Paisami (le centre) auraient pu, eux aussi, rester à terre après avoir subi des plaquages hauts qui étaient des actions similaires. « Mais ils ne se sont pas écroulés au sol en en faisant des tonnes », a-t-il fait remarquer. « Chaque fois qu'il y avait quelque chose comme un choc proche de la tête, ces gars (les Français) faisaient comme si un sniper les avait touchés au visage. La question est : doit-on dire à nos joueurs de s'effondrer par terre comme les Français l'ont fait à chaque contact proche de la zone de la tête ? Je ne pense pas que ce soit l'esprit du jeu. » lire aussi Le match Australie - France en questions Pas de circonstances atténuantes pour Koroibete selon le corps arbitral Accusé aujourd'hui de simulation, le capitaine français Anthony Jelonch avait été étonné en conférence de presse qu'on l'interroge sur le bien-fondé du carton rouge : « Ben, s'il n'y a pas carton rouge là, il n'y a jamais carton rouge. Le carton rouge est logique. C'est un fait de jeu. Les Australiens ont fait un très bon match après, ça les a peut-être galvanisés. » Sur le terrain, les arbitres ont pris le temps d'examiner la situation assez longuement. Pour en arriver à la conclusion qu'il n'y avait pas de circonstances atténuantes au geste de Koroibete. Concernant McDermott, Rennie fait probablement allusion à la percussion de Baptiste Couilloud, au moment où le demi de mêlée lyonnais s'apprête à marquer le premier essai français (8e minute). Or, il semble que l'avant-bras du demi de mêlée français est plutôt collé à son buste et qu'il touche le torse de McDermott.
lire aussi Les révélations et les déceptions de la tournée australienne chez les Bleus

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles