Rugby - Tests - La Fédération australienne rassure les Bleus au sujet de la tournée

·2 min de lecture

La Fédération australienne assure se démener pour sauver la tournée des Bleus, semble-t-il compromise par les exigences sanitaires du gouvernement de Nouvelle-Galles du Sud.
La Fédération australienne de rugby et son homologue française, la FFR, doivent tenir une réunion de crise, cette semaine, afin de tenter de sauver la venue des Bleus en Australie au mois de juillet prochain, pour une série de trois tests. Avant d'affronter les Wallabies, le 7 juillet à Sydney, le 13 à Melbourne et le 17 à Brisbane, les Bleus sont censés observer deux semaines de quarantaine. Mais les restrictions draconiennes imposées à la délégation tricolore ainsi que le coût de la tournée ont douché l'enthousiasme de la Fédération française. Rugby Australia est en négociations avec les autorités de Nouvelle-Galles du Sud sur le contenu des restrictions imposées aux Bleus, les mêmes que celles imposées aux Argentins l'année passée. lire aussi La tournée estivale en Australie compromise ? Selon le quotidien Sydney Morning Herald, les joueurs de l'équipe de France seraient autorisés à s'entraîner ensemble jusqu'à sept heures par jour, mais ne pourraient pas se retrouver à l'extérieur en dehors de ce créneau. Ils seraient aussi contraints de prendre leurs repas dans leurs chambres d'hôtel et auraient l'interdiction formelle d'en sortir pour toute autre raison que l'entraînement. Hamish McLennan, directeur de la Fédération australienne « Nous ferons tout ce qui est nécessaire pour que la tournée des Bleus ait lieu » Le sélectionneur Fabien Galthié aimerait aussi disposer de l'assurance de pouvoir amener une délégation de 42 joueurs afin de pouvoir assurer la rotation d'un effectif compétitif. L'homme d'affaires Hamish McLennan, directeur de la Fédération australienne a assuré au Sydney Morning Herald faire son possible pour favoriser la tenue des trois tests. « Nous ferons tout ce qui est nécessaire pour que la tournée des Bleus ait lieu. "Vive la Renaissance !" a-t-il assuré en français dans le texte. Cette tournée, étant donné les circonstances, est une des plus iconiques qui soit. » Son directeur exécutif, Andy Marinos, a confirmé que les réunions prévues cette semaine avec la FFR avaient pour ordre du jour de résoudre tous les problèmes liés à la venue des Français. « Organiser ce genre de tournée est plus compliqué que par le passé, nous travaillons d'arrache-pied, en concertation avec les gouvernements de Nouvelle-Galles du Sud et les autorités sanitaires. Nous sommes confiants dans l'idée de parvenir à mettre en place tous les prérequis, nos échanges avec la Fédération française sont constructifs. Nous sommes soucieux de trouver une issue positive pour les deux parties. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles