Rugby - Tests - L'Afrique du Sud s'impose à l'usure au pays de Galles

·3 min de lecture

Longtemps menée, l'Afrique du Sud a fini par user physiquement le pays de Galles pour s'imposer sous la pluie de Cardiff (23-18). Le match : 18-23 Le toit du Millennium ouvert et la pluie toute galloise qu'il laissait passer n'ont fait qu'accentuer les traits traditionnels des matches entre le pays de Galles et l'Afrique du Sud ces dernières années. Les deux équipes ont offert à Cardiff un duel qu'on peut qualifier de « tactique », où le jeu au pied et l'engagement physique auront eu la part belle. À ce jeu-là, le pays de Galles a longtemps fait preuve de maîtrise et s'est appuyé sur la botte de Dan Biggar (6/6) pour mener jusque dans les dix dernières minutes. C'est même le XV du Poireau qui a eu les meilleurs ballons d'attaque, surtout en première mi-temps, avec Louis Rees Zammit rattrapé de justesse par Herschel Jantjies juste devant l'en but bok, ou le même « LRZ » qui a vu une transversale de Biggar lui glisser de peu entre les doigts. Pendant ce temps-là, les Boks étaient plutôt empruntés et stéréotypés. Seul Handré Pollard les maintenait dans les matches, précis au pied (4/4). lire aussi Le film du match Les champions du monde se sont réveillés au retour du vestiaire, d'abord secoués par une relance à la main de Frans Steyn (entré très tôt en jeu) et un but de pénalité typique de leur vétéran, précis à 55 mètres (55e). Puis les coéquipiers de Siya Kolisi ont inexorablement pris l'ascendant physique, pour inscrire un premier essai par Mapimpi (68e), refusé après un recours à la vidéo. Ce n'était qu'un sursis pour les locaux, qui ont fini par céder sous les coups de boutoir sud-af'. Un maul piloté par Vermeulen et conclu par Malcolm Marx a donné l'avantage aux visiteurs (73e, 18-20). Un dernier but de pénalité donnera un peu plus d'avance à l'Afrique du Sud, qui aura dû lutter jusqu'au bout pour s'imposer. Le fait du match : un « streaker » au mauvais timing Les matches à Cardiff sont souvent entourés d'effluves de bière et c'est peut-être cette atmosphère qui a poussé un spectateur à tenter de courir sur la pelouse, pour le plus mauvais timing de l'histoire des streakers. Car l'homme alcoolisé, et pas même dénudé, est entré dans les 22m de l'Afrique du Sud au même moment que l'équipe qu'il était censé soutenir et a semblé gêner un mouvement offensif du pays de Galles (64e) alors que les deux équipes étaient encore à égalité et que la défense sud-af' semblait en retard ! Des témoins ont tweeté qu'affligés, des spectateurs ont salué son évacuation en l'aspergeant de leurs propres pintes de blonde. 4 La mêlée sud-africaine a mis au supplice son homologue galloise. Dans cet exercice qu'ils affectionnent, les Springboks ont obtenu quatre pénalités sur des poussées franches, et cela quelle que soit la composition de leur première ligne, puisque le trio Nche, Mbonambi, Nyakane a laissé sa place à la 46e à la combinaison Kitshoff, Marx, Koch. Chaque attelage a obtenu deux pénalités. Et la 4e a offert la pénaltouche dont est né l'essai de Marx. lire aussi Le film du match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles