Rugby - Tests - La Nouvelle-Zélande tombe à Dublin face à l'Irlande

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Avant d'affronter la France samedi prochain, les All Blacks se sont inclinés en Irlande (29-20), samedi soir à Dublin. Le match : 29-20 Alors qu'on attendait les All Blacks forts d'une certaine marge de manoeuvre après leur net succès en Championship, cet été, et trois larges succès en test-matches cet automne face aux États-Unis, le Pays de Galles et l'Italie, ils n'ont jamais été en position dominante, et encore moins en situation de l'emporter. lire aussi Le film d'Irlande - Nouvelle-Zélande Leur unique essai, ils l'inscrivirent en profitant de deux pénalités sifflées contre leur adversaire, et de deux passes derrière une touche, le flanker Papali'i perçant comme dans du beurre au-delà du verrouilleur pour trouver son talonneur Taylor à l'intérieur (32e, 5-10). De quoi mener contre le cours du jeu d'un coup de dague parfaitement enfoncée. Mais cette embellie fut de courte durée. Après avoir ouvert le score par un essai de Lowe (15e) en débordement, s'en être vu refuser un autre (30e) pour une faute au sol, les Irlandais continuèrent à pilonner au ras, sur la ligne d'avantage, des Néo-Zélandais arc-boutés en défense. Ils tinrent face aux déferlantes (37e-40e), tout heureux que les Irlandais soient si maladroits dans la zone de marque.

Les coéquipiers de l'ouvreur Jonathan Sexton revinrent en seconde période avec autant d'ardeur mais davantage de précision et c'est naturellement qu'ils inscrivirent leur deuxième essai (44e) en force au ras par le talonneur Kelleher, puis avec roublardise et finesse plein champ par le flanker Doris (51e) derrière maul pour mener 17-10. Puis 20-10 avec un but de Sexton (56e). Asphyxiés, les All Blacks furent néanmoins capables, à l'heure de jeu, de combler leur handicap, mais une partie seulement avec un deuxième éclair, coup de foudre en une passe et un lob pour un essai millimétré de Jordan (62e, 20-17) qui relançait le suspense. Mais les All Blacks se firent justement refuser un essai (69e) pour une passe en-avant et c'est le remplaçant de Sexton, Carbery, qui inscrivit deux buts de pénalité (65e, 73e) pour donner un petit avantage aux siens, mais une grande victoire. Scellée à la dernière minute par un troisième but. 3 Après 2018 à Dublin (16-9), c'est le troisième succès de l'Irlande sur la Nouvelle-Zélande depuis 2016 et la victoire (40-29) à Chicago. Le joueur : Joey Carbery, l'héritier de Sexton Natif d'Auckland (encore un JAFA), où il est resté jusqu'à l'âge de onze ans, Joey Carbery s'est imposé avec ses trois buts de pénalité (65e, 73e, 80e) en digne héritier de l'immense Jonathan Sexton, centenaire en sélection sorti du terrain à la 65e, victime d'une énième commotion à la suite d'un coup reçu à la tête. Formé à Clontarf jusqu'en junior, puis passé par le Leinster dans l'ombre du maître avant d'aller au Munster trouver du temps de jeu, Joey Carbery s'impose comme le successeur désigné de Sexton. lire aussi Calendrier/résultats des Tests d'Automne

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles