Rugby - Tests - NZL - Beauden Barrett (Nouvelle-Zélande) vers un forfait face à la France

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Selon John Plumtree, l'entraîneur adjoint des All Blacks, l'ouvreur aux 101 sélections n'est pas encore remis de sa commotion et semble très incertain face aux Bleus, samedi (21h00). Lors d'une conférence de presse mardi soir, l'entraîneur adjoint des All Blacks John Plumtree a laissé entendre que Beauden Barrett (30 ans) était très incertain pour le match face aux Bleus de samedi soir. « À ce stade, il ne s'est pas entraîné totalement, a-t-il précisé. Il a couru un peu et n'a pas encore achevé son protocole (d'après commotion) ». Samedi, à Dublin (défaite 29-20 face à l'Irlande), l'ouvreur des All Blacks était sorti prématurément du terrain (22e) suite à un choc à la tête. « Il est incertain », a avoué le coach. lire aussi Podcast Crunch : autopsie d'All Blacks Les joueurs néo-zélandais sont au repos ce mercredi. Reste à savoir si Barrett, 30 ans, sera en mesure de s'aligner jeudi lors de l'entraînement d'affûtage final. L'encadrement All Black et la NZRU, la fédération néo-zélandaise, souhaitent faire preuve de grande prudence sur le sujet ultra sensible des commotions cérébrales. Il y a quelques jours, le pilier droit Carl Hayman (42 ans, 45 sélections entre 2001 et 2007) avait révélé souffrir de crises de démence. Kane Barrett, le frère aîné de Beauden qui jouait aux Auckland Blues, a dû mettre fin à sa carrière de rugbyman en raison de commotions. Enfin l'ancien capitaine des All Blacks Kieran Read (36 ans, 127 sélections entre 2008 et 2019) a raconté en détail les troubles de la vision et de l'équilibre qu'il a lui aussi connus à la suite de chocs répétés. lire aussi Murray Mexted, le All Black qui badait les Bleus

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles