Rugby - Top 14 - Agen - Trois joueurs d'Agen mis à l'écart et un groupe en autogestion

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Après la lourde défaite à Bordeaux-Bègles et le départ de Christophe Laussucq et Rémi Vaquin, les sanctions continuent chez la lanterne rouge du Top 14. Trois joueurs sont mis à l'écart cette semaine. La défaite sur la pelouse de Bordeaux-Bègles (71-5) continue de faire des grands remous du côté d'Agen. Dimanche, le président Jean-François Fontenau avait indiqué sur Twitter que Christophe Laussucq et Rémi Vaquin n'étaient plus les entraîneurs de l'équipe première. Une première sanction après un début de saison catastrophique avec sept défaites en autant de rencontres et un seul point de bonus défensif obtenu (face à Castres, à domicile, lors de la première journée). Selon nos informations, une autre sanction est tombée ce mardi au SUALG. Trois joueurs ont été écartés du groupe pour toute la semaine avant la réception de Lyon samedi à Armandie. Toujours selon nos informations, il s'agit de trois trois-quarts, tous titulaires face à l'UBB lors de la dernière journée (les centres Jordan Puletoa et Sam Vaka ainsi que l'ailier JJ Taulagi). Ils ont été priés de rester chez eux cette semaine. La raison de cette mise à l'écart ? Un niveau sportif loin d'être optimal et surtout un comportement qui laissait à désirer ces derniers temps. « Je suis scandalisé par l'attitude des joueurs (certains) face à l'UBB. Je réfléchis à sanctionner le groupe financièrement. Insupportable que nos partenaires et supporters nous soutiennent économiquement dans ce contexte anxiogène et que le groupe n'ait aucun respect », avait tonné, toujours sur Twitter, le président Fonteneau après la rencontre face à Bordeaux-Bègles. Adrien Buononato ou Régis Sonnes cibles potentielles ? L'éviction de Laussucq et Vaquin entraîne également le SUALG dans une situation complexe avant la rencontre face à Lyon. Selon nos informations, le groupe va « s'autogérer » pour ce match, autour d'un groupe de leaders déjà définis en début de saison. Mais Agen s'est évidemment mis à la recherche d'un successeur pour s'asseoir sur le banc très rapidement. Selon plusieurs sources, la candidature d'Adrien Buononato, démis de ses fonctions à Soyaux-Angoulême, revient avec insistance. Tout comme celle, révélée ce lundi par nos confrères de Midi Olympique et La Dépêche du Midi, de l'ancien entraîneur toulousain Régis Sonnes, aujourd'hui du côté de Blagnac et intervenant auprès de l'équipe de France U20.