Rugby - Top 14 - ASM - Jono Gibbes, entraîneur de Clermont, après la défaite à Perpignan : « Il faut qu'on coache mieux »

·2 min de lecture

Après un match qui a échappé à Clermont en deuxième mi-temps ce samedi à Perpignan (26-24), Jono Gibbes, l'entraîneur auvergnat, pointait la responsabilité vers le staff jaune et bleu. Jono Gibbes (entraîneur de Clermont) : « Dans les moments clés du match, on n'a pas su faire les choses nécessaires. On a laissé nos poteaux ouverts à une équipe affamée. Et ils ont été récompensés. Nos 40 premières minutes étaient positives, mais entre ce qu'on s'est dit dans le vestiaire à la mi-temps et ce qu'on a fait, ça ne correspond pas ! Alors c'est une question de message. Ce n'est pas la faute des joueurs, c'est pour moi. Comme on répète les mêmes erreurs, celles de nos dix premiers matches, c'est qu'il faut qu'on coache mieux. Il faut que j'assume mes responsabilités. Je ne veux pas critiquer les joueurs, c'est sur moi que je pointe le doigt. » lire aussi Le film de Perpignan - Clermont Sébastien Vahaamahina (capitaine de Clermont) : « Le problème, ça a été notre discipline. Il fallait faire moins de fautes. Quand il y a un buteur comme Jaminet en face, il faut en faire un minimum. On n'a pas su le rectifier. On menait au score jusque dans les cinq dernières minutes, les plus importantes, et Perpignan y a montré plus d'envie que nous. C'est pour ça qu'on perd. En première mi-temps, on a fait nos lancements, c'est passé, on a vu des intervalles, on les a exploités... Mais il faut qu'on cherche à gagner ces matches, les garder en main et ne pas subir comme on l'a fait. On s'est fait contrer sur la conservation du ballon, on n'a pas su éviter de faire des en-avants. lire aussi Calendrier/résultats de la 11e journée Ce sont nos pertes de balle qui ont donné la possession à Perpignan, qui, avec le vent dans le dos, est revenu dans le match. La défaite est amère, on espérait faire quelque chose. On savait le caractère de Perpignan, et on est restés concentrés 77 minutes. Sur la deuxième période, on a raté des plaquages, on en a subi, on a manqué d'agressivité, d'envie et de caractère. On est capables de rebondir, mais on devrait éviter ça : on n'a pas besoin d'une défaite, on doit avancer, avancer, pas juste un coup ça va, un coup ça va pas, en dents de scie. » lire aussi Le classement

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles