Rugby - Top 14 - Bayonne - Pour Guillaume Ducat, Bayonne « a surtout fait preuve d'une grande solidarité » contre Toulon

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Réduit à 13 en fin de rencontre, mis sous pression par Toulon, Bayonne a réussi à trouver les ressources pour l'emporter ce samedi (35-29). Un succès qui, selon le deuxième-ligne Guillaume Ducat, doit beaucoup à la solidarité des joueurs de l'Aviron. Guillaume Ducat (deuxième-ligne de Bayonne, victorieux face à Toulon, 35-29) : « On a su montrer la solidarité nécessaire mais on s'est fait peur aussi par moments, et ça montre qu'on a beaucoup de travail. On peut dire Il y a eu une première période parfaite. Sur la fin de match (à 13 contre 15), il n'y a pas eu une grande peur, pas d'inquiétude, et on a surtout fait preuve d'une grande solidarité. On savait très bien que les réceptions successives de Montpellier et Toulon, ce serait deux matches très importants et que ça allait nous dire comment on pouvait basculer au classement. Le job est fait et encore une fois, notre solidarité a été un point important. Il fallait être parfait et il y a eu des déchets, mais avec la solidarité, on a gommé ces déchets. » lire aussi Le classement du Top 14 Peyo Muscarditz (centre et capitaine de Bayonne) : « C'était dur et on a encore eu un Gaëtan (Germain, 25 points inscrits au pied) des grands soirs, comme souvent, ce qui nous a permis de prendre le large en première période. En deuxième mi-temps, on est entré dans la gestion et on était un peu timorés. On n'a pas démérité. On a eu la lucidité de provoquer cette erreur chez l'adversaire qui a permis à Gaëtan de nous mettre à l'abri. En fin de match, je n'ai pas pensé à la défaite, je n'ai pas eu peur de perdre et je crois qu'on était 13 dans ce cas-là. » Eric Artiguste, entraîneur de la défense de Bayonne « On a montré une force mentale. » Eric Artiguste (entraîneur de la défense de Bayonne) : « Ç'a été très difficile, c'était attendu et il faut féliciter les joueurs car en deuxième mi-temps, quand les Toulonnais se sont réveillés, on a eu les travers de ces derniers temps, finir à 13 ou 14. C'était rageant de se faire reprendre comme ça, mais il y a eu l'état d'esprit et la solidarité. En termes de stratégie ç'a été parfait au début, mais il faut être honnête, les Toulonnais n'étaient pas trop dans le match en 1re mi-temps. On a eu peur à la fin, oui, et à 13, on s'est dit : on va réussir à le faire. On a montré une force mentale. On savait très bien qu'avec ce qui s'était passé en 1re mi-temps (29-10), ça allait réagir. En 1re mi-temps, on a eu des sorties de camp propres mais en deuxième, ce qui nous fait rager, c'est qu'on a donné des points bêtement, facilement, même si c'est dû aussi à la qualité des joueurs en face. »