Rugby - Top 14 - Blessé de longue date, Gabriel Lacroix croit toujours à un retour à haut niveau

L'Equipe.fr
L’Equipe

L'ailier rochelais de vingt-six ans, absent des terrains depuis plus de deux ans à cause d'une vilaine blessure à la jambe droite, espère encore rejouer au plus haut niveau, comme il l'a confié à Sud-Ouest. Gabriel Lacroix n'a plus joué au rugby depuis plus de deux ans. Sa dernière prouesse remonte à un essai planté avec les Bleus face au Japon (23-23), en novembre 2017, le soir de sa seule et unique titularisation en équipe de France. Depuis ? Rien, sinon cette sale blessure à la jambe droite subie quelques semaines plus tard, le 13 janvier 2018, sur la pelouse de l'Ulster (Irlande), en Coupe d'Europe : une fracture avec déplacement du plateau tibial. Un mal difficile à soigner, douloureux, qui nécessitera trois opérations, dont la dernière (une ostéotomie de varisation) le 7 février : « Ils m'ont coupé la jambe pour me la remettre dans l'axe, plus une intervention sur le ménisque et sur mon ancienne fracture qui s'était mal consolidée, explique-t-il mardi dans les colonnes du quotidien Sud-Ouest. On a refait des trous à l'intérieur pour que ça refasse de l'os... » Trois mois plus tard, l'ailier rochelais voit enfin apparaître une lueur au bout du tunnel. Après plusieurs semaines de rééducation dans sa maison du côté d'Albi (Tarn), où il s'était réfugié dès le début du confinement, il a recouru jeudi dernier. Et ses premières impressions sont plutôt bonnes. À tel point que l'envie d'arrêter le rugby qui l'animait avant cette opération de la dernière chance a disparu. « Au bout de deux ans, je n'en pouvais plus », confie-t-il à Sud-Ouest. Aujourd'hui, tous les espoirs lui semblent à nouveau permis : « Il me tarde d'être dans un mois et demi, deux mois, pour voir l'évolution de mon genou. [...] L'objectif premier est de reprendre une vie normale. Et l'objectif final c'est la reprise du rugby, et je l'espère au plus haut niveau. »

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi