Rugby - Top 14 - BO - 20 000 euros d'amende pour le Biarritz Olympique après les débordements lors du match d'accession contre Bayonne

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La Commission de discipline de la Ligue nationale de rugby a prononcé ce jeudi une sanction de 20 000 euros d'amende à l'encontre du Biarritz Olympique après les débordements sur le plan sanitaire lors du match d'accession au Top 14 remporté contre Bayonne à Aguiléra le 12 juin dernier. Les images de la foule en liesse après le tir au but réussi par le capitaine biarrot Steffon Armitage avaient fait beaucoup parler. Il y a deux mois et demi, le 12 juin, le BO remportait le barrage d'accession au Top 14 face à l'ennemi bayonnais (6-6, 6-5 t.a.b.) au bout d'un derby intense et historique. Cet après-midi-là, plusieurs manquements au protocole sanitaire alors établi (jauge de 5 000 spectateurs, vérification du passe sanitaire, port du masque...) avaient été constatés. Ce jeudi, la LNR a communiqué une première sanction de la Commission de discipline à l'encontre du BO, chargé de faire respecter le protocole dans son enceinte d'Aguiléra. La Ligue inflige ainsi une amende de 20 000 euros au club basque, promu en Top 14. Cette sanction se divise en trois parties : - 10 000 euros « au motif de "mesures d'ordre et de police" et notamment pour "troubles causés dans l'enceinte sportive (introduction et/ou utilisation de tous engins ou articles pyrotechniques, de tout moyen d'amplification phonique, bagarre(s), jet(s) d'objet(s) sur ou en dehors du terrain, etc.)", décision entraînant la révocation de l'intégralité du sursis précédemment prononcé lors de la saison 2018/2019 ». - 7 000 euros « au motif de "non-respect de la réglementation en matière d'animation et/ou de l'horaire de coup d'envoi" ». - 3 000 euros « au motif d' "usage de micro contraire au règlement" ». Après ce 113e derby basque, le Procureur de la République de Bayonne avait ouvert une enquête préliminaire. De ce fait, la LNR a précisé que la Commission de discipline pourrait « se prononcer ultérieurement sur les autres faits signalés par les officiels de match, en tenant compte des suites qui seront données à la procédure menée par les autorités judiciaires ». lire aussi Toute l'actu du rugby

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles