Rugby - Top 14 - Brive et Montpellier maintenus en Top 14, Castres reste en lice pour la phase finale

·3 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Victorieux à Brive (28-33), Castres garde espoir d'intégrer le top 6. Quant à Brive et Montpellier, ils assurent leur maintien en Top 14. La place de barragiste se jouera entre Bayonne et Pau lors de la dernière journée. Brive-Castres : 28-33 Les joueurs de Pierre-Henry Broncan conservent un espoir de figurer dans le top 6. Ils dominèrent les impacts mais les Brivistes, sur leur seule incursion dans les 22 m adverses, marquèrent en force par Lucas Paulos (31e) pour virer en tête à la pause (16-9). Mais ensuite, Tyler Ardron (43e) et Ma'ama Vaipulu (51e), récompensèrent la maîtrise collective tarnaise, avant que Geoffrey Palis n'aplatisse en coin (57e) pour donner des idées de bonus offensif à son équipe. Mais l'essai de Wesley Douglas (67e) calma les ardeurs castraises. Juste avant la sirène, Muller fut inspiré en jouant vite une pénalité avant que Julien Blanc n'envoie Nico Lee à l'essai (79e). La transformation d'Abzhandadze pour ramener Brive à égalité passa à côté et le CO concrétisa ensuite un but de pénalité pour sceller sa victoire (28-33). Reste que Brive est maintenu grâce au point de bonus défensif. lire aussi Le film du match Montpellier-Bayonne : 23-19 Sous une forte chaleur, dans un match sans beaucoup de rythme mais avec beaucoup d'intensité, marqué par de nombreuses approximations, Montpellier s'est imposé de justesse face à Bayonne et valide donc son maintien, même si la défaite de Pau à La Rochelle lui offrait ce plaisir. C'est d'abord Aymeric Luc, après un bon travail de Maxime Lafage, qui a donné l'avantage à Bayonne dès la 4e minute. En force, Alexandre Bécognée (14e) puis Jan Serfontein (27e) ont permis au MHR de virer en tête à la pause (17-16). En seconde période, Bayonne a fait le dos rond en infériorité numérique après le carton jaune infligé à Gaëtan Germain (53e), a disposé de nombreux ballons pour porter le danger dans le camp montpelliérain, mais a trop souvent pêché dans la finition. L'Aviron devra donc patienter jusqu'à la dernière journée pour valider son maintien. lire aussi La 26e et dernière journée La Rochelle - Pau : 51-27 Le Stade rochelais a parfaitement réagi face à Pau (51-27) après sa défaite en finale de Coupe d'Europe. Sans Skelton, Vito, West, Doumayrou et Botia, les Maritimes ont imposé leur puissance face à Pau en inscrivant sept essais. Malgré quatre essais encaissés (9e, 33e, 58e, 72e minute), La Rochelle a été souverain. En défense, les hommes de Jono Gibbes se sont montrés plus faillibles que d'habitude mais ont assuré le bonus offensif grâce à une interception de Darren Sweetnam en fin de rencontre. Quant aux Palois, ils ont été plombés par leur indiscipline (15 pénalités et deux cartons jaunes). Agen - Racing 92 : 14-54 Pas de suspense à Agen, qui encaisse sa 25e défaite, cette saison, en autant de matches. Après avoir obtenu le bonus offensif très tôt dans la partie, les Franciliens ont déroulé, bien aidés en cela par l'indiscipline agenaise : carton rouge contre Farré (35e) pour déblayage à la tête sur Kolingar alors que le jeu était arrêté, puis carton jaune (36e) de Rokoduru pour plaquage haut sur Beale. À telle enseigne qu'en fin de rencontre, Agen se retrouva à douze (deux nouveaux cartons jaunes) pour encaisser un huitième essai, triplé de Gaël Fickou à la sirène. lire aussi résultats/classements