Rugby - Top 14 - Castres concède le match nul face à Bordeaux-Bègles, le Racing 92 tombe à Biarritz

·4 min de lecture

En supériorité numérique, les Bordelais décrochent un résultat nul (23-23) à Castres. Biarritz, Brive et Lyon l'emportent respectivement et sans coup férir devant le Racing 92, Pau et Perpignan lors de cette troisième journée du Championnat. Castres - Bordaux-Bègles : 23-23 Cela n'était pas une pénalité pour la victoire, mais depuis les tribunes de Pierre-Fabre, elle en avait pourtant le goût. Benjamin Urdapilleta venait de ramener ses partenaires à hauteur de Bordelais (76e, 23-23) pourtant en supériorité numérique et après une seconde période passée à souffrir. Chaque équipe domina sa mi-temps et les locaux peuvent enrager, notamment après leur prestation calamiteuse en touche. Elle leur coûta 11 munitions dont trois à 5 mètres de l'en-but adverse en première période. Sans la faillite de son alignement, le CO se serait constitué un matelas plus confortable avant la pause (13-9), récompensant une domination et des intentions illustrées par un superbe essai de 80 mètres conclu par Barlot (9e). lire aussi Le film de Castres - Bordeaux-Bègles Mais entre son banc 4 étoiles et une probable ronflante au vestiaire, il y avait peu de chance que l'UBB produise la même performance lors du second acte. En dépit d'une faiblesse réelle en mêlée, les Girondins confisquaient le ballon, exploitaient l'indiscipline castraise et marquaient deux essais coup sur coup (45e et 49e). Lam profitait d'une énième mauvaise touche castraise et Woki doublait la mise. L'UBB aurait même eu le match en poche sans un double échec de Jalibert face aux barres (65e, 74e) et une réception de chandelle manquée (76e) qui offrait la pénalité de l'égalisation à Urdapilleta. Le CO enchaîne un dixième match sans défaite à domicile mais peut nourrir quelques regrets. lire aussi Le plaquage effrayant du Castrais Ryno Pieterse, exclu face à Bordeaux-Bègles Lyon-Perpignan : 47-3 Sans briller, le LOU a décroché un succès bonifié à Gerland face à une équipe de Perpignan largement remaniée. Les Lyonnais menaient 21-3 à la pause, grâce à un exploit personnel de Demba Bamba (6e), une interception de Charlie Ngatai (11e) et un beau mouvement derrière touche conclu par Pierre-Louis Barassi (29e), qui s'est sérieusement blessé à la cheville droite au moment d'aplatir. Léo Berdeu a aggravé la marque au retour des vestiaires (26-3, 49e) sur une des rares séquences lyonnaises sans déchet. lire aussi Le film de Lyon-Perpignan Trop brouillons, trop indisciplinés - Xavier Chiocci a fini par payer l'addition avec un carton jaune (64e) - les hommes de Pierre Mignoni ont dû attendre la 73e minute pour marquer à nouveau par le demi de mêlée Baptiste Couilloud (33-3, 73e). Toby Arnold (40-3, 77e) puis Mickaël Ivaldi (47-3, 80e+2) l'ont imité, donnant au score une ampleur flatteuse. Biarritz-Racing 92 : 28-19 Le Biarritz Olympique a attaqué pied au plancher la réception périlleuse du Racing, porté par le jeu au pied précis de son ouvreur Herron, par le jeu dans la défense de Dyer, Saili ou Olmstead et par des mauls fort pénétrants. C'est justement après une pénaltouche et un groupé efficace que le talonneur Peyresblanques marquait le premier essai (26e), avant de sortir, blessé. Mené 13-0 après une demi-heure, le Racing 92 était en souffrance, à la fois secoué par l'enthousiasme basque et par ses propres insuffisances (sauf en mêlée). lire aussi Le film de Biarritz-Racing 92 Il y eut du progrès à partir de l'essai inscrit par Imhoff au bout d'une action isolée (34e), partie d'un bon maul et poursuivie par une claquette de Klemenczak pour Beale qui fit la différence. Mais les Basques poussèrent le Racing à la faute et leur ouvreur Herron enquilla cinq buts de pénalité (43e, 55e, 57e, 64e, 74e). L'entrée groupée d'un banc intimidant (Chat, Kolingar, Gomes Sa, Lauret, Iribaren, Russell) dès la 43e minute n'apporta pas plus de maîtrise au jeu d'un Racing qui subit sa première défaite et ne rapporte aucun point de son déplacement chez les Basques. Brive-Pau : 30-13 Quinze jours après un premier succès bonifié contre l'USAP (36-15), Brive a remporté cinq nouveaux points au classement grâce à sa large victoire face à la Section Paloise au Stadium. Les Corréziens ont acquis ce résultat dès la première période. So'otala Fa'aso'o a frappé le premier sur un nouvel éclair d'Enzo Hervé (11e), avant qu'Axel Muller ne trouve la faille à son tour (18e), dans une défense béarnaise particulièrement attentiste. lire aussi Le film de Brive-Pau Après un léger trou d'air qui a vu les Palois revenir à hauteur (13-13, 35e), le CAB a de nouveau accéléré, Hervé y allant de son essai (37e). Puis Wesley Douglas filait lui aussi dans l'en-but après la sirène, bien servi par un coup de pied rasant judicieux de Stuart Olding (27-13, 40e+1). Brive, plus consistant et adroit, est parvenu à conserver son avance et ce point de bonus offensif. lire aussi Le classement du Top 14

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles