Rugby - Top 14 - Castres - Mauricio Reggiardo après le nul à Toulouse : « À Castres, on ne triche pas ! »

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Après le match nul décroché à Toulouse par son équipe (16-16), Mauricio Reggiardo a poussé un coup de gueule contre l'image que certains veulent bien donner à son équipe. C'était une conférence de presse d'après-match comme une autre jusqu'à ce que Mauricio Reggiardo, le manager du CO, monte sur l'estrade. D'abord interrogé sur le match et le nul (16-16) obtenu à Toulouse, l'Argentin a voulu positiver sur ce nul à Toulouse et ses deux points pris qui viennent confirmer la victoire face au Racing 92 la semaine dernière (28-26). Après avoir été durement touché par le Covid, le CO a semble-t-il lancé sa saison, lui qui en prenait 62 à La Rochelle le 17 octobre dernier. « Là-haut, on est monté à 25 joueurs, à 30 % de nos moyens physiquement. Aujourd'hui, je pense qu'on s'est rapproché des 100 %. » « On peut être très très durs, mais c'est le rugby aussi. Ce sont les fondamentaux » Et sans transition, alors qu'était évoqué le caractère de son équipe, Mauricio Reggiardo s'est lancé. Le débit s'est accéléré et les mots sont tombés : « On était un peu colère dimanche soir, j'ai entendu des choses sur mon équipe dans une émission (le Canal Rugby Club). On est durs à jouer, oui. On est pénibles, oui. On est âpres, oui. On est rugueux, oui. Mais on ne triche pas. On ne triche pas. (il le répète) À La Rochelle, on a pris onze pénalités parce qu'on n'avait pas de première ligne, on n'a rien dit. On n'a pas triché. Les journalistes parfois confondent entre être dur, parfois à la limite, et tricher. On ne triche pas ! On ne triche pas ! On peut être très très durs, mais c'est le rugby aussi. Ce sont les fondamentaux. Nous, on défend les fondamentaux du rugby et aujourd'hui, je suis fier de mon équipe. (Il parle plus fort) Je veux que mon équipe joue comme ça, mon club a une identité et on la respecte. Mais on ne triche pas ! Parfois, des commentaires ne me plaisent pas trop ». « Je suis fier de mes joueurs, de leur état d'esprit car je sais qu'on revient de très loin » Quant aux propos de Sébastien (Chabal) et de Cédric (Heymans) (des consultants de Canal +), il les trouve un peu orientés... « C'est normal, c'est leur rôle... Mais quand vous dites ça à la télé, vous orientez l'opinion. Il faut faire attention. Qu'ils disent qu'on est pénibles, ça ne me dérange pas. Si les équipes se disent ''put... on va à Castres'', très bien ! C'est notre rugby ça, il y a des gens qui l'aiment ce rugby. Et des sautées, s'il faut en faire, on en fait. Contre le Racing 92, on met trois essais avec nos trois-quarts, mais personne ne le dit. lire aussi Le classement du Top 14 À Toulon, on a 55 % de possession mais personne ne le dit. Toulon fait 200 plaquages, nous 100, et on nous dit qu'on ne joue pas... Je veux que ce soit clair dans le groupe, nous, on est franc et honnête, on ne triche pas ! On peut parfois donner une image qui n'est pas la bonne. On joue dur, on dépasse parfois les limites car on est généreux. C'est la force de ce groupe. Je suis fier de mes joueurs, de leur état d'esprit car je sais qu'on revient de très loin. » lire aussi Le Calendrier et les résultats du Top 14