Rugby - Top 14 - Castres surclasse Toulon, trop indiscipliné

·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Réduits deux fois à treize en encaissant quatre cartons jaunes, les Toulonnais se sont inclinés (27-16), trois essais à un, samedi soir à Castres lors de la cinquième journée du Championnat. Le match : 27-16 Peut-être qu'au terme de la saison, en bataille pour une place en phase finale, le Castres Olympique regrettera de ne pas avoir décroché un bonus offensif alors que Toulon, très indiscipliné, se retrouva à deux reprises réduit à treize. En attendant, les Tarnais se satisferont de ce net succès, trois essais à un, face à une équipe varoise entreprenante mais désordonnée, vive mais maladroite, enthousiaste mais pas sereine. Une mêlée qui chavire l'adversaire (3e), une attaque majuscule (12e) et l'essai de Wilfrid Hounkpatin (13e) : avec la botte de Benjamin Urdapilleta, le Castres Olympique menait 10-3, premier quart d'heure réussi pour prendre un léger avantage au score. Mais Toulon n'abdiquait pas si vite et si facilement : avec le vent, une autre botte, celle de Louis Carbonel, permettait au RCT offensif (24e, 27e) de combler son retard. lire aussi Le film de Castres-Toulon 13-9 à la pause, rien n'était écrit. Même si, réduits à treize pendant six minutes après avoir reçu deux cartons jaunes, les Varois encaissaient un deuxième essai, doublé de Hounkpatin (43e), pour être distancés, 20-9. L'arbitre refusa aux Tarnais un essai alors qu'ils étaient entrés dans l'en-but (59e) et c'est à ce moment, au plus fort de la domination castraise, que le RCT profita d'une occasion - ballon tombé par les attaquants tarnais - pour inscrire son essai (63e, 20-16), Aymeric Luc réalisant sur 70 mètres un exploit sidérant en éliminant par ses crochets et ses raffuts Dumora, Urdapilleta et Palis, excusez du peu... Mais l'indiscipline - gros point noir toulonnais cette saison - précipita la chute de la maison rouge et noire. Réduite une nouvelle fois à treize (deux cartons à la 67e et 69e sous pression défensive), elle encaissa derrière sa mêlée concassée un troisième essai, de pénalité celui-là, à la 71e pour se retrouver larguée. En tête, 27-16, Castres força alors son destin pour aller chercher un bonus offensif mais, trop brouillon, n'y parvint pas. 4 Comme le nombre de cartons jaunes reçus par les Toulonnais (Nakarawa à la 36e, Belleau à la 42e, Takulua à la 67e, Fresia à la 69e). Le joueur : Wilfrid Hounkpatin force le doublé Formé sur le tard à Nîmes, passé par Montpellier, Narbonne et Rouen, ce robuste pilier (1,92m, 127 kilos) a rejoint Castres en 2018. Sélectionné pour le Tournoi 2020, Wilfrid Hounkpatin ne compte qu'une sélection en équipe de France mais avec le genre de performance qu'il a livré ce samedi soir à Pierre-Fabre, il y a de grande chance de le revoir bientôt sous le maillot tricolore. Il a d'abord participé à l'explosion de la mêlée varoise dès la 3e minute, puis se trouva en force à la conclusion d'une magnifique attaque castraise (13e) avant de réussir un doublé (43e), grâce à sa puissance dévastatrice qui emporta tout sur son passage. Avant d'être remplacé à l'heure de jeu puis revenir à quatre minutes de la fin. lire aussi Calendrier/résultats de la 5e journée lire aussi Le classement du Top 14

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles