Rugby - Top 14 - Clermont l'emporte face au Racing 92

·3 min de lecture

Victorieux (26-17) du Racing 92 dimanche soir à Marcel-Michelin en clôture de la cinquième journée, les Auvergnats remontent à la neuvième place du classement. Le match : 26-17 Après sa belle première période sur la pelouse du Stade Toulousain, dimanche dernier, l'ASM a cette fois-ci scellé son succès sur le Racing 92 à Marcel-Michelin en s'imposant lors de la deuxième période, dimanche soir, en clôture de la cinquième journée. Menés 6-10, les Clermontois l'ont emporté en marquant ensuite vingt points, un (presque) cavalier seul qui leur permet de se hisser de la treizième à la neuvième place au classement. Le Racing 92, lui, repart sans rien d'Auvergne. Après avoir bien débuté cette rencontre au point de mener 3-10 juste avant la pause, le Racing 92 n'est pas parvenu à garder le tempo qu'il avait impulsé. Sur un ballon chipé dans l'alignement, le pilier Kolingar avait planté le premier essai francilien (12e). Avec la transformation et un but de Le Garrec (18e), le Racing 92 semblait parti pour créer la surprise. En effet, Clermont flottait dans son jeu, multipliait les fautes qui cassaient le rythme tandis que les Franciliens, même en infériorité numérique (carton jaune contre le capitaine Vakatawa (6e) pour plaquage dangereux), évoluaient à leur main. lire aussi Le film de Clermont - Racing 92 Quand l'ASM se mit à jouer juste après la pause atteinte sur le score de 6-10, Camille Lopez bonifia alors l'indiscipline francilienne par deux nouveaux buts de pénalité (44e, 47e), permettant ainsi aux siens de mener (12-10). L'essai de tableau noir inscrit par Le Garrec (51e) replaçait le Racing 92 en tête (12-17), mais c'était de courte durée : à partir de cet instant, sans raison particulière, les Franciliens sortirent des rails. À l'heure de jeu, il n'y eut plus qu'une équipe sur le terrain et ce fut l'ASM. La botte de Lopez sanctionnait avec toujours autant de précision les fautes franciliennes de plus en plus nombreuses, mais surtout l'essai de Raka (64e), derrière une séquence large-large au cours de laquelle Damian Penaud joua un rôle déterminant, redonna confiance aux Auvergnats qui prirent le large sans être rejoints, Yato loupant de peu un essai (69e) par excès de précipitation. 21 Le nombre de points inscrits par l'ouvreur international clermontois Camille Lopez, soit sept buts de pénalité avec 88 % de réussite au pied. L'action : Le Racing 92, une touche de classe On joue la 51e. Le Racing 92 a hérité d'une touche à proximité de l'en-but auvergnat. Le lancer francilien va au-delà du verrouilleur, pour le troisième-ligne centre Tanga qui perce immédiatement la défense, monopolise deux défenseurs et parvient à transmettre acrobatiquement le ballon à son demi de mêlée Le Garrec qui marque au pied des poteaux un essai transformé qui permet au Racing 92 de reprendre la tête, 12-17. Avantage perdu deux minutes plus tard. lire aussi Le classement

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles