Rugby - Top 14 - CO - Anthony Jelonch : « Maintenant on n'a plus rien à perdre »

·2 min de lecture

Le troisième-ligne international de Castres s'est dit fier de son équipe, victorieuse à Brive (28-33) et qui peut encore espérer se qualifier pour la phase finale. Il faudra impérativement battre Toulon lors de la dernière journée samedi prochain. Anthony Jelonch, troisième-ligne de Castres, vainqueur à Brive (28-33) : « On a tout donné. Tout le monde était là pour faire un gros match. Physiquement, on a su répondre présent. Cette victoire a été compliquée, Brive est revenu à la fin, mais je pense qu'on la mérite. Je suis fier du groupe. En deuxième mi-temps, on revient bien. On marque trois essais coup sur coup. On les a asphyxiés. Mais après, on est retombé dans nos travers, on a de nouveau commis des fautes et on les a laissés revenir, même s'ils font une très bonne fin de match. Même si notre destin n'est pas complètement entre nos mains, on va avoir une finale contre Toulon la semaine prochaine. On va tout faire pour gagner lors de cette dernière journée. Contre Brive lors du match aller, à Noël, on était dans le dur, à la 13e place. On n'était pas en place, on perdait les matches de peu à la fin. Tout s'est inversé en deuxième partie de saison. Ces matches-là, on les gagne désormais. Maintenant on vit tout à fond et on n'a plus rien à perdre. » lire aussi Calendrier et résultats du Top 14 Jeremy Davidson, entraîneur de Brive : « Je suis très déçu parce qu'on n'a pas pu concrétiser nos actions en première mi-temps. Le début de seconde période était vraiment difficile. Ils sont venus chez nous, ont marqué rapidement et cela leur a donné de l'énergie pour avancer. On leur a donné des cadeaux. Je félicite néanmoins notre état d'esprit, l'envie de marquer jusqu'à la fin pour gagner ce point de bonus et assurer notre maintien, même si les autres résultats étaient en notre faveur (défaites de Bayonne et de Pau). Là, on a vu une équipe fatiguée, avec pas mal de blessures. Enzo (Hervé), Vasil (Lobzhanidze), Victor (Lebas), Mitch (Lees) ont été touchés très tôt. Lucas Paulos s'est aussi fait mal au genou. Je ne nous cherche pas d'excuses, mais cela ne nous a pas aidés dans la fraîcheur du match. On les a fait douter en fin de match, mais cela ne suffit pas. Ça fait un an que l'on bosse ensemble sur cette saison. Le Covid nous a rattrapés, on a encore des séquelles, les joueurs sont fatigués, ils manquent de fraîcheur. Il nous reste un match au Racing la semaine prochaine avec les joueurs qui seront aptes pour bien finir la saison. C'est dommage pour les joueurs qui partent de finir sur une défaite à la maison. » lire aussi Classement du Top 14