Rugby - Top 14 - CO - Anthony Jelonch (Castres) : « On aurait pu faire de belles choses en phase finale... »

·2 min de lecture

Malgré leur victoire bonifiée contre Toulon (46-24), les Castrais ont échoué à se qualifier pour le top 6, ce qui aurait été un bel exploit pour une équipe 13e à Noël. Mais les regrets ont laissé place à la fierté de cette seconde partie de saison réussie. Anthony Jelonch (troisième ligne de Castres, vainqueur de Toulon, 46-24) : « On est partis d'un peu trop loin cette saison... Mais on nous aurait dit à Noël qu'on jouerait un ''huitième'' de finale à la dernière journée, on n'y aurait pas cru. Ce qu'a montré le groupe ce soir, c'est exceptionnel, surtout quand on est menés 17-0. C'est dommage qu'on ne se qualifie pas car on aurait pu faire de belles choses en phase finale. On a eu un début de saison compliqué mais, vu notre seconde partie de saison, on aurait pu mériter de passer. Ne pas se qualifier avec 69 points, c'est rare. C'était une année folle. Notre arrivée au stade ? Je n'avais jamais vu ça en sept ans au club. J'espère que les supporters sont fiers de nous, je pense qu'ils le sont. » lire aussi Le classement du top 14 Geoffrey Palis (ailier de Castres) : « On a fait preuve de caractère et on a su reprendre pied au plancher en seconde période. On se fait contrer deux fois, on est menés 17-0, ça fait mal à la tête mais on a su revenir, garder le ballon, scorer. Revenir à 17-17 à la mi-temps, ç'aurait été un miracle. C'était un match intense. Ce n'est pas ce soir qu'il faut avoir de regrets, c'est plus sur la première partie de saison qu'il faut en avoir. Si on était passés en barrage, on aurait été durs à prendre. Il faut capitaliser sur cette seconde partie de saison, attaquer à fond la saison prochaine et ne pas attendre décembre. » lire aussi La 26e journée du Top 14

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles