Rugby - Top 14 - CO - Benjamin Urdapilleta (Castres) : « C'est un message au président »

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

L'ouvreur du Castres Olympique, vainqueur de Montpellier avec le bonus offensif (48-17), a battu le record de points (33) sur un match de Top 14, alors que le club hésitait à prolonger son contrat. « Benjamin, par quoi doit-on commencer ? La victoire ou le record ?
La victoire, c'est le plus important. Avant le match, on avait beaucoup de pression, franchement, gagner avec cinq points, ça fait vraiment du bien. Connaissiez-vous l'existence de ce record ?
Non, je n'avais aucune idée. On m'a dit ça à la fin du match. Je ne savais pas combien de points j'avais marqués (33). Je savais que j'en avais marqué dix parce que j'avais marqué deux essais. Mais je ne savais pas combien j'avais mis de points au pied. Benjamin Urdapilleta « Plus vieux je suis, meilleur je suis. Ça fait du bien pour la confiance » Nourrissez-vous un peu de fierté ?
C'est bien, surtout à 34 ans. Je suis comme le vin. Plus vieux je suis, meilleur je suis. Ça fait du bien pour la confiance. Est-ce le moyen pour vous de montrer que le club a eu raison de prolonger votre contrat (jusqu'en 2022) ?
C'est un message au président, il ne voulait pas me faire signer deux ans, je vais lui dire : "tu n'as plus d'excuse désormais". Sérieusement, je travaille beaucoup, à mon âge, si tu ne travailles pas, tu ne peux pas continuer à jouer. J'essaie de prendre soin de moi, de bien m'entraîner, de m'entretenir. Je suis un compétiteur. Et je tiens à le démontrer. Benjamin Urdapilleta « À l'échauffement, je n'étais pas à 100 %. Après, pendant le match, tu sens les choses différemment » Avez-vous très tôt senti que vous étiez dans de bonnes dispositions ?
À l'échauffement, je n'étais pas à 100 %. Après, pendant le match, tu sens les choses différemment. Quand je tape la première pénalité, puis la seconde, si la sensation est bonne, je me dis que je peux faire du 100 %. Mais vous avez loupé une transformation...
Sur le coup, j'ai dit à Dum (Julien Dumora) : "tu ne veux pas la taper, comme ça, je reste à 100 %". Mais finalement je l'ai tentée et j'ai trouvé le poteau. Wilfrid Hounkpatin dit qu'avec ce record, on va vous entendre tout au long de la semaine...
Je parle beaucoup en temps normal, je vais sans doute parler un petit peu plus. Mais je vais essayer de rester calme. Je vais juste essayer... » lire aussi Castres pulvérise Montpellier Pierre-Henry Broncan (entraîneur du CO) : « On est content d'avoir gagné avec le bonus contre un concurrent au maintien. On marque juste avant la mi-temps, Rory (Kockott) se rattrape en début de second en mettant un essai identique à celui inscrit par Montpellier. On a été sérieux, on n'a pas fait de hourra rugby, on est bien sorti de notre camp, on a eu un jeu direct qui nous a permis d'avancer tout le temps et Montpellier a lâché en seconde mi-temps. On a très bien défendu. »