Rugby - Top 14 - FCG - Fabien Gengenbacher : «Un gros gâchis»

L'Equipe.fr
Battu par Clermont (18-59), Grenoble est relégué en Pro D2. Fabien Gengenbacher évoque un gâchis quand il pense au potentiel du FCG.

Battu par Clermont (18-59), Grenoble est relégué en Pro D2. Fabien Gengenbacher évoque un gâchis quand il pense au potentiel du FCG.Fabien Gengenbacher (arrière de Grenoble) : «C'est un gros gâchis. Le club et cette ville méritent un club en Top 14. Il ne faut pas trop se trouver d'excuses quant à notre situation car ces matches, on les a joués et perdus. Mais quand on démarre une saison avec autant de blessés, des problèmes internes et financiers, ça n'aide pas à redémarrer une dynamique positive et engranger de la confiance. C'est une année charnière qui a été mal gérée à tous les niveaux. Le groupe a montré qu'il n'avait pas explosé et qu'il y avait de la solidarité. Il est resté concerné jusqu'à aujourd'hui. Laisser le club en Pro D2 après une saison cauchemardesque, ça fait mal au coeur.»Jonathan Wisniewski (capitaine de Grenoble) : «Il y a beaucoup de frustration et de déception à achever ainsi la saison quand on connaît les qualités de cette équipe, des infrastructures et l'engouement autour du club. On laisse le club dans une forme de crash économique, avec une dynamique à reconstruire. Beaucoup de paramètres ont durci la saison. Après une préparation physique extrêmement difficile à l'intersaison, on a débuté le championnat avec beaucoup de blessés et on l'a payé cash. Ensuite, quand vous devez composer avec autant de facteurs négatifs, plus un arbitrage et des faits de match qui tournent en votre défaveur... l'addition est forcément salée.»Armand Batlle (ailier de Grenoble) : «La saison n'est pas finie, mais aujourd'hui, on est relégués. On avait des objectifs de jeu et d'état d'esprit. On a essayé de faire ce qu'on pouvait, mais Clermont avait une classe au-dessus. On a payé cash nos erreurs. On termine la saison complètement usés. On a eu beaucoup de blessés et on n'a pas pu trop tourner. Mentalement, c'est dur parce qu'on donne le maximum et ça ne paie pas. On veut bien finir la saison, à Bayonne et contre Lyon.»Le film du match

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages