Rugby - Top 14 - FCG - Grenoble : mise à pied de six joueurs dans le cadre de l'enquête sur le viol présumé

L'Equipe.fr
Le deuxième ligne australien Peter Kimlin, le troisième ligne néo-zélandais Dylan Hayes et le trois-quart centre irlandais Chris Farrell sont ressortis libres mercredi soir après avoir été interrogés par les policiers bordelais.

Le club isérois a annoncé vendredi, par le biais d'un communiqué, la mise à pied de joueurs dans le cadre d'une «enquête pour flagrance» menée par la police de Bordeaux.L'enquête se poursuit après les accusations de viol visant plusieurs joueurs du club de Grenoble après le match à Bordeaux, samedi dernier. La police bordelaise a en effet prévenu le club que des joueurs de l'effectif professionnel allaient être entendus la semaine prochaine dans le cadre d'une «enquête pour flagrance» ouverte le 12 mars dernier. Dans un communiqué, le club isérois a alors annoncé la mise à pied des joueurs impliqués dans cette affaire. D'après nos informations, six joueurs sont concernés.«Afin de protéger le club et son personnel et d’éviter tout amalgame entre cette enquête, qui relève de comportements individuels et privés, et le FC Grenoble Rugby, nous avons décidé de mettre immédiatement à pied à titre conservatoire les joueurs concernés avant même qu’ils soient auditionnés», écrit le club, actuel avant-dernier de Top14. «Le FC Grenoble Rugby est profondément affecté par ces événements qui ne correspondent en aucun cas aux valeurs que nous défendons et auxquelles nous croyons fermement.», conclut le communiqué.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages