Rugby - Top 14 - FCG - Top 14 (Grenoble) : Pour David Mélé, le travail «a payé »

L'Equipe.fr
Le demi d'ouverture David Mélé a été le principal artisan du succès grenoblois (21-20), samedi soir, sur Castres, au Stade des Alpes.

Le demi d'ouverture David Mélé a été le principal artisan du succès grenoblois (21-20), samedi soir, sur Castres, au Stade des Alpes.David Mélé (ouvreur de Grenoble, victorieux de Castres, 21-20): «J'ai appris très tard que je devais démarrer ce match. De par le forfait de Gilles Bosch d'abord, puis celui de Jonathan Wisniewski. J'ai pris ce match sans pression, comme je le fais d'habitude. Avec un pack qui avance et de la pluie, c'est facile de jouer numéro 10 ! On est un groupe soudé, qui ne lâche rien et qui bosse pour ce genre de match. On savait que Castres venait avec des ambitions, mais ils ne l'ont pas montré et on a pris le match comme il le fallait. Aujourd'hui, ça nous sourit alors qu'à la 77e, c'était mal embarqué. Je passe des heures à taper des drops à l'entraînement, et ce soir ça a payé».Lucas Dupont (capitaine de Grenoble): «On a une nouvelle fois mis beaucoup de coeur et d'engagement. On a aussi eu la chance d'avoir un grand David Mélé ce soir, qui nous a mis trois drops ! C'est une performance de très haut niveau. Sans lui, on n'aurait pas pu gagner cette rencontre. Depuis la semaine dernière, on travaille les fondamentaux. On a pris un gros coup sur la tête au moment de l'essai de pénalité. C'était un fait de match difficile à encaisser. Mais l'équipe a su trouver les ressources et David (Mélé) la lucidité pour passer le drop de la victoire. On veut prendre du plaisir et se retrouver sur ce pour quoi on joue au rugby. Si on arrive à accrocher le maintien par la même occasion, ce sera super». Clément Gelin (arrière de Grenoble): «On galère depuis pas mal de temps, on vit peut-être une période compliquée, mais ça créé aussi des liens qu’on n’avait sans doute pas en début de saison. Je ne sais pas où nous serons la saison prochaine, peut-être en Pro D2, mais je suis fier d’avoir montré que nous avions une vraie équipe, avec 40 gars susceptibles de se montrer à tour de rôle.»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages