Rugby - Top 14 - L'équipe type de la 15e journée du Top 14

L'Equipe.fr
·5 min de lecture

Les rentrées de certains remplaçants ont été décisives au cours de cette 15e journée du Top 14. Nathanaël Hulleu et Sekou Macalou sont ainsi mis à l'honneur, tout comme les clubs de Brive et de Pau, qui ont fait un pas important vers le maintien. 15 Bryce Heem (Toulon) Sous la pluie briviste, Bryce Heem a assuré sur les ballons hauts et a tout tenté pour donner de l'élan à sa formation. Ultra-polyvalent, le Néo-Zélandais jouait là son dernier match sous les couleurs toulonnaises, le club l'ayant libéré pour qu'il rentre au pays au chevet de son père malade. 14 Nathanaël Hulleu (Bordeaux-Bègles) L'essai de la victoire inscrit dans une position inconfortable à la 80e+8. Pour sa troisième feuille de match cette année, Nathanaël Hulleu a été déterminant dans la victoire de l'UBB à Clermont (37-36). Son entrée en jeu a donné un nouvel élan à Bordeaux, comme sur l'essai de Jean-Baptiste Dubié avant l'heure de jeu. lire aussi Calendrier et résultats du Top 14 13 Eneriko Buliruarua (Brive) Ce n'est pas un hasard si le Fidjien est le joueur le plus utilisé de son équipe cette année. Face à Toulon (25-23), Eneriko Buliruarua a de nouveau brillé avec son compère Setareki Bituniyata. Le centre briviste s'est offert un bel essai avant de servir sur un plateau Joris Jurand pour le deuxième essai corrézien. 12 Olivier Klemenczak (Racing) Dans un match où son équipe a beaucoup porté le ballon, il a souvent été recherché. Olivier Klemenczak a fait mal au premier rideau montpelliérain lors de la victoire du Racing (24-22), vendredi. Le puissant trois-quart a d'ailleurs inscrit un essai déterminant. 11 Bautista Delguy (Bordeaux-Bègles) Avant son remplacement par le sauveur Nathanaël Hulleu, Bautista Delguy avait livré un gros match contre Clermont. L'Argentin a tout donné, finissant chaque action ou presque au sol, touché par les plaquages secs de ses adversaires. Ce qui ne l'a pas empêché de battre six défenseurs, meilleur total de la 15e journée. 10 Benoît Paillaugue (Montpellier) Le salut du MHR passera certainement par lui. Encore défaits à domicile par le Racing, les Montpelliérains ont néanmoins pu compter sur un très bon Benoît Paillaugue, malgré son repositionnement à l'ouverture. Sa mauvaise passe sur la dernière action est la seule erreur de sa soirée, aboutie individuellement mais qui a forcément un goût amer. 9 Maxime Lucu (Bordeaux-Bègles) Le demi de mêlée bordelais a une nouvelle fois été impeccable ou presque dans l'animation offensive de son équipe. Il a aussi suppléé avec brio Ben Botica dans l'exercice des tirs au but, puis a joué en position d'ouvreur à la sortie du Néo-Zélandais. Un replacement couronné de succès avec l'essai de la victoire au bout du bout. 8 Fritz Lee (Clermont) Le numéro 8 clermontois est rarement décevant. Face à Bordeaux-Bègles, malgré la défaite à domicile, Fritz Lee a été l'un des meilleurs éléments de son équipe. Bien calé derrière son pack, il s'est offert un doublé en force. Pas suffisant néanmoins pour sécuriser la victoire de l'ASM. 7 Sekou Macalou (Stade Français) Rentré à la 51e minute de jeu face à Castres, le troisième-ligne international a été déterminant dans la victoire bonifiée du Stade Français (29-9). Sekou Macalou, toujours bien placé, a inscrit un doublé dans les derniers instants de la rencontre (76e, 80e+2) qui permet aux Parisiens de se rapprocher du top 6. 6 Pablo Matera (Stade Français) Le capitaine des Pumas monte en puissance depuis son retour sur les pelouses du Top 14. Pablo Matera a été fort à l'impact, notamment en défense, face au Castres Olympique. Même s'il a pris un carton jaune en deuxième période, le troisième-ligne a aussi inscrit son premier essai en Top 14. 5 Fabrice Metz (Pau) Dans un match assez fermé, où la victoire paloise s'est dessinée à coups de pénalités sur le terrain du LOU (18-17), Fabrice Metz a été un combattant infatigable dans les zones de ruck, là où le combat fait rage. Le deuxième-ligne de la Section fait office de leader d'exemple dans le pack de son équipe. 4 Nicolaas Van Rensburg (Montpellier) Même si le MHR a une nouvelle fois perdu, vendredi contre le Racing, il existe quelques motifs de satisfaction. À commencer par la prestation de Nic Van Rensburg. Le massif deuxième-ligne héraultais a pesé dans cette rencontre, notamment en touche où il a grandement perturbé l'alignement francilien. lire aussi Classement du Top 14 3 Paul Alo-Emile (Stade Français) Dans un match fermé, le capitaine du Stade Français a su mener ses troupes vers une victoire importante. Surtout, Paul Alo-Emile a dominé son vis-à-vis direct. Le pilier droit a fait mieux qu'assurer en mêlée fermée, et a permis au club parisien de récupérer de nombreuses pénalités dans ce secteur. 2 Teddy Baubigny (Racing) Après deux défaites à domicile, le Racing a bien réagi avec une victoire à l'extérieur chez les Montpelliérains. En l'absence de l'international Camille Chat, retenu avec les Bleus puis finalement blessé, Teddy Baubigny a été brillant en défense, comme d'habitude. Le talonneur du Racing s'affirme depuis deux ans comme un des nouveaux visages de l'équipe. 1 Hayden Thompson-Stringer (Brive) Le pilier gauche du CAB a disputé un match plein contre le RCT. Hayden Thompson-Stringer a été très présent en défense mais n'a pas non plus hésité à porter le ballon. Sur le front dans le combat face aux puissants avants varois, le Corrézien a tenu son rang en mêlée. lire aussi Ce qu'il faut retenir de la 15e journée du Top 14