Rugby - Top 14 - L'équipe type de la 9e journée du Top 14

L'Equipe.fr
·4 min de lecture

L'équipe type de la 9e journée du Top 14 prend des accents parisiens après la performance offensive du Stade Français et le succès au bout du bout du Racing en terre corrézienne. 15 Teluisa Veainu (Stade Français) Natif de Nouvelle-Zélande et international tongien, Teluisa Veainu a livré une nouvelle prestation de grand talent contre La Rochelle dimanche. L'arrière parisien a constamment gagné la ligne d'avantage et sert parfaitement Macalou sur l'essai du bonus. 14 Joe Ravouvou (Bayonne) Recruté cet été, l'ancien international à 7 de la Nouvelle-Zélande donne pleinement satisfaction à son club. Son interception a parfaitement lancé Bayonne vers la victoire contre Montpellier samedi. Déjà son cinquième essai cette saison. 13 Pita Ahki (Toulouse) L'enchaînement des matches semblait avoir essoufflé le trois-quart toulousain, brillant en début de saison. Mais à Pau, Pita Ahki a été très précieux pour l'équipe d'Ugo Mola. Moins flamboyant, le centre s'est signalé en remportant le défi physique du milieu de terrain. 12 Jonathan Danty (Stade Français) À 28 ans, Jonathan Danty enchaîne les performances de haut rang avec son club parisien. Le trois-quart centre, souvent cantonné à son impact physique, expose désormais toute sa palette tactique, à l'image de sa chistera décisive sur le premier essai du Stade Français dimanche. lire aussi Calendrier et résultats du Top 14 11 Erwan Dridi (Toulon) L'ailier du RCT est en forme en ce moment. Après son doublé face à Brive lors de la précédente journée, Erwan Dridi a de nouveau plongé dans l'en-but à Agen et participer à la première victoire à l'extérieur de son club depuis près d'un an. 10 François Trinh-Duc (Racing) L'ancien international tricolore a réalisé une très bonne partie à Brive en rassurant constamment ses coéquipiers grâce à son jeu au pied d'occupation extrêmement précis. Puis il a fait partie des leaders en fin de match pour prendre la décision d'aller en touche plutôt que de prendre les points. Un courage finalement récompensé. 9 Yann Lesgourgues (Bordeaux-Bègles) Yann Lesgourgues n'a joué que trois minutes à Castres vendredi soir. Mais son entrée en toute fin de rencontre, alors que l'UBB était menée, a été décisive. Apportant beaucoup de rythme et son dynamisme lors de la dernière action, il transmet dans le bon tempo à Amosa pour l'essai de la victoire. 8 Peato Mauvaka (Toulouse) Habituel talonneur, Peato Mauvaka a joué en position de numéro 8 à Pau avec beaucoup de réussite. Par son activité débordante, son jeu de main précis et ses avancées significatives, l'international français a participé au succès étriqué de Toulouse dans le Béarn. 7 Sekou Macalou (Stade Français) S'il n'avait pas échappé le ballon à cinq mètres de l'en-but en deuxième période, Sekou Macalou aurait rendu une copie parfaite contre La Rochelle. Le flanker à la vitesse supersonique était partout à Jean-Bouin. Son doublé en position d'ailier vient agrémenter une performance ébouriffante. 6 Fabien Sanconnie (Racing) Ancien Briviste, Fabien Sanconnie a crucifié ses ex-coéquipiers en inscrivant l'essai de la victoire, au ras d'un ruck, à l'ultime seconde du match. Il commence d'ailleurs à en faire une spécialité puisque c'est déjà lui qui avait marqué en fin de rencontre face à Pau la semaine passée. 5 Dominic Bird (Racing) Le deuxième-ligne francilien, à la pointe du combat sur le terrain hostile d'Amédée-Domenech, n'a pas failli dans les phases de conquête. Remplacé à la 60e, il est même rentré à nouveau pour assurer les touches décisives dans les derniers instants d'une rencontre suffocante. lire aussi Classement du Top 14 4 Mariano Galarza (Bayonne) Comme à son habitude, Mariano Galarza a montré l'exemple sur la ligne de front. Sa présence physique a soulagé ses partenaires de l'Aviron bayonnais dans les zones de ruck tandis que son activité défensive a entravé l'avancée montpelliéraine. 3 Ben Tameifuna (Bordeaux-Bègles) Dans un match très tendu, avec de nombreux accrochages entre Castrais et Bordelais, Ben Tameifuna a su garder la tête froide et se concentrer sur ses tâches particulières, à commencer par la tenue de la mêlée de l'UBB. Mission parfaitement remplie. 2 Peniami Narisia (Brive) Les Racingmen ont dû se lever perclus de courbatures dimanche matin, tant le talonneur briviste, Paniami Narisia, s'est amusé à les découper sauvagement la veille à Amédée-Domenech. Ancien troisième-ligne, le Corrézien n'a pas perdu sa faculté à distribuer les plaquages offensifs. 1 Hayden Thomson-Stringer (Brive) Le pilier gauche du CAB a été à l'image de son équipe en première période : déterminé et appliqué. Dès l'entame, c'est lui qui vient inscrire l'essai corrézien après un bon travail de son ouvreur. Il a par la suite assuré en mêlée fermée et dans les rucks où sa présence refroidit les contests adverses.