Rugby - Top 14 - LOU - Pierre Mignoni (LOU) : « On n'est pas mort » après la défaite à Castres

L'Equipe.fr
L’Equipe

Pierre Mignoni, l'entraîneur du LOU, battu à Castres samedi après-midi (29-12), relativise cette deuxième défaite d'affilée. « Que vous inspire ce nouveau revers contre Castres ?
Je suis un peu mitigé. Autant en première mi-temps, j'ai le sentiment que l'on fait tout pour les laisser dans le match, autant en seconde, sur quelques séquences, j'ai retrouvé mon équipe, mais le mal était déjà fait. Castres a marqué quand il le fallait, mais a surtout réalisé un match très abouti. Le film de Castres-Lyon
C'était aussi un match très particulier, avec notamment cette coupure de courant...
C'était un contexte difficile, c'est vrai. Castres a joué à vingt-quatre, porté par le souvenir d'Ibou (Ibrahim Diarra, ancien joueur du CO, décédé en début de semaine des suites d'un AVC). Et puis il y a eu cette coupure. Bon, les joueurs ont quand même pu jouer au rugby, ce qui reste l'essentiel. « Je ne veux pas des petits garçons, mais des joueurs de caractère, surtout dans les moments compliqués » Comment expliquez-vous cette indiscipline en première période ?
Je pense que j'ai des joueurs qui ne sont pas capables de rester froids dans les moments chauds. Sous pression, ou pas d'ailleurs, ils n'arrivent pas à rester maîtres de leurs émotions. Depuis un petit moment, on n'arrive pas à se contrôler, il va falloir travailler là-dessus. On n'a aucune excuse. Là, par moments, c'était l'opposé de ce que l'on avait travaillé ou imaginé. Je vais parler avec certains joueurs, mais je ne sais pas si c'est à un psychologue qu'il faudrait plutôt s'adresser. Cinq défaites lors des six derniers matches, est-ce inquiétant ?
Il y a ce match important la semaine prochaine (28 décembre, à 14 heures) face à Bayonne. On n'est pas mort, on est toujours dans les six premiers et on va s'accrocher pour y rester. Il faut surtout sortir de cette spirale. Je n'ai pas grand-chose à reprocher aux joueurs, mais il faut plus de caractère. C'est ce que je leur ai dit : je ne veux pas des petits garçons, mais des joueurs de caractère, surtout dans les moments compliqués. » Le classement du Top 14

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi