Rugby - Top 14 - LOU - Pierre Mignoni : « Le sentiment du travail bien fait »

·3 min de lecture

Mission accomplie pour l'entraîneur du LOU après la victoire de ses joueurs samedi face à Pau (35-10) une semaine après celle face au Racing 92, deux matches à domicile qu'il avait ciblé. Pierre Mignoni (entraîneur de Lyon) : « Gagner avec le bonus dans ces conditions un peu difficiles avec la pluie, c'est très bien. J'ai le sentiment du travail bien fait. On a marqué quand il le fallait, on n'a pas fait n'importe quoi même s'il y a eu deux ou trois moments de panique. On enchaîne un deuxième succès à domicile, c'était l'objectif. Décembre-janvier est une période charnière et là, je me sens plus serein que les saisons précédentes. On est moins émoussés, on a moins de blessés. Ce soir, on pense fort aux cinq joueurs que j'ai dû sortir à cause du Covid, aux trois membres du staff qui ont vécu ça chez eux. On pense aussi aux 10000 personnes qui n'ont pas pu venir. (à propos de Sopoaga). Lima commence à être mieux. Il faut être tolérant avec lui, même si je sais que certains s'impatientent. Il a ma confiance car c'est un grand joueur. Quand avec Leo ils seront tous les deux à 100 %, ils vont se challenger et se partager les matches ». lire aussi Lyon domine Pau Jonathan Pelissié (demi de mêlée de Lyon) : « On avait ciblé ces deux matches pour bien basculer dans le top 6. On est bien, on est dedans. Ça nous positionne dans le bon wagon. Contre le Racing, on avait un peu manqué d'agressivité dans les rucks et on a rectifié le tir pour avoir des ballons propres. On a mis l'intensité qu'il fallait. Lima a montré à tous que le vrai Sopoaga est avec nous. Il était arrivé avec un pépin au genou, il a fallu qu'il s'adapte au Top 14 et à la France mais il est là ». Antoine Nicoud (coach de Pau) « Jamais je n'ai senti qu'on pourrait les faire douter » Antoine Nicoud (entraîneur de Pau) : « Le score ne fait pas de doute. Jamais je n'ai senti qu'on pourrait les faire douter même si en première période on a les ballons dans leur camp. Mais on n'a pas su en profiter. D'entrée, on a subi. C'était un défi ligne contre ligne, du frontal, et à ce jeu avec Tuisova, Taufua, Bamba, les gros porteurs nous ont fait mal même si notre rideau était plutôt en place. Le LOU a pris le lead, nous a mis sous pression, sous pression et on n'a rien pu faire pour renverser ». Nathan Decron (centre de Pau) : « C'est physiquement qu'ils nous dominent car notre organisation était en place mais ils nous ont fait reculer surtout avec les joueurs puissants qu'ils ont. Il n'y a rien à dire, ils étaient meilleurs que nous. Pourtant, on a senti en première période que quand on avait le ballon, ils étaient en danger. Mais on n'a jamais marqué alors qu'eux l'ont fait à chaque fois qu'ils venaient dans nos 22 ».

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles