Rugby - Top 14 - LR - Kévin Gourdon, après la défaite de La Rochelle à Montpellier : « Il ne faut pas que l'on se contente de ça »

·2 min de lecture

Le capitaine de La Rochelle, dominé à Montpellier (22-32) ce samedi, ne veut pas considérer l'absence des titulaires comme une excuse. Kévin Gourdon (capitaine de La Rochelle) après la défaite à Montpellier (22-32) : « On prend des essais que l'on n'a pas l'habitude de prendre. On revient petit à petit, mais la seconde mi-temps est préjudiciable. Le match bascule un peu quand Montpellier apporte de la puissance, on n'a pas été précis à l'impact. On a essayé de travailler un peu cette semaine sur les ballons portés, mais on est encore un peu léger. On a manqué d'un peu d'essence, aussi, et il y a des raisons qui peuvent l'expliquer. On aurait dû mieux faire en seconde période. Il ne faut pas que l'on se contente de ça. L'absence de titulaires ne doit pas être une excuse. Il faut qu'on ait cette mentalité de vouloir plus. » lire aussi Le film du match Jules Plisson (ouvreur de La Rochelle) : « On passe 80 % du temps dans leur camp en première période, mais on ne score pas. C'est compliqué. En seconde mi-temps, il y a des situations que l'on doit mieux gérer. C'est dommage de donner des essais aussi faciles. On était bien dans le match, je trouve, pour des joueurs revanchards, et on aurait mérité un peu plus je crois. Mais il y a des petites fautes que l'on paie très cher. Ils sont costauds, franchement, ils n'ont pas une équipe qui doit être là où elle se trouve. Mais j'ai vu des mecs qui avaient envie de porter fièrement le maillot de La Rochelle. On n'avait pas envie de passer pour des peintres. L'équipe a fait le taf contre le Leinster. À nous de dire qu'on est là aussi. » lire aussi Arthur Vincent (Montpellier), après la victoire contre La Rochelle : « Il va falloir tenir ce marathon » Jono Gibbes (entraîneur de La Rochelle) : « En première mi-temps, on est là, on met de la pression, mais on ne met pas la même menace que d'habitude. En deuxième mi-temps, on a été plus appliqué dans l'engagement, mais on a été moins précis, notamment dans la discipline dans les moments-clés. On n'a pas lâché, mais l'entrée de leur première-ligne à la 50e minute a fait la différence. » lire aussi Le classement

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles