Rugby - Top 14 - MHR - Elissalde à l'entraînement du MHR dès mardi pour épauler Garbajosa

L'Equipe.fr
L’Equipe

L'ancien adjoint du sélectionneur Jacques Brunel est attendu ce mardi matin à Montpellier pour épauler Xavier Garbajosa. Il remplacera Ian Vass qui va rebondir à Northampton. Jean-Baptiste Elissalde sera bien présent sur le terrain Eric-Béchu du complexe Yves-du-Manoir ce mardi matin pour participer à sa première séance d'entraînement. Comme révélé par nos confrères du Midi-Libre, l'ancien adjoint de Jacques Brunel en charge des lignes arrières de l'équipe de France a paraphé un contrat de trois ans qui prendra effet immédiatement. Garbajosa après la victoire poussive face à Brive : « J'ai un peu honte » Il s'agit de la première décision forte prise par Mohed Altrad pour redonner de l'allant à un staff qui ne fonctionne plus en harmonie depuis un moment déjà. Le président a rencontré Elissalde mercredi dernier, et a beaucoup aimé le personnage, mais surtout l'idée qu'il puisse décharger Xavier Garbajosa d'une partie de ses missions. Elissalde remplacera Ian Vass, l'entraîneur des Skills, qui va rejoindre dans les prochains jours Northampton, où demeure sa famille. Mohed Altrad espérait que Vern Cotter, devenu cette saison directeur du rugby après deux exercices à la tête du MHR, et Xavier Garbajosa, le nouvel entraîneur principal, puissent s'entendre, échanger et partager. Le duo n'a jamais vraiment fonctionné et la relation entre Garbajosa et les deux adjoints de Cotter (Ian Vass et Nathan Hines) n'a pas été plus prolifique. Le classement du Top 14 Au contraire de Ian Vass, Nathan Hines va demeurer en poste, aux côtés de Pierre-Philippe Lafond, Julien Tomas, et donc Jean-Baptiste Elissalde. Enfin, comme annoncé en fin d'année dernière, Philippe Saint-André pourrait étoffer le staff prochainement, avant même le terme de la saison. Mohed Altrad apprécie son profil depuis de nombreuses années, et envisage de lui confier la succession de Cotter, dont le contrat prendra fin au 30 juin. Avec tous ces remaniements, le président espère retrouver un peu plus d'équilibre. Dans le staff comme sur le terrain.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi