Rugby - Top 14 - MHR - Philippe Saint-André, après la défaite de Montpellier contre le Stade Français : « Un manque de respect »

·1 min de lecture

Fier de son équipe remaniée malgré sa défaite à Paris (32-10), Philippe Saint-André, le manager de Montpellier, a toutefois laissé des plumes à Jean-Bouin alors que sa fin de saison s'annonce dantesque. Entre Covid et parcours européen à rallonge, le calendrier du MHR est devenu démentiel. Sur cette fin de saison, le voilà contraint de disputer 6 matches en 21 jours très exactement, dont une finale de Challenge européen, face à Leicester, vendredi prochain, à Twickenham. Alors quand Samuel Maximim, son jeune flanker de 20 ans, est sorti sur civière, à première vue touché au cou, Philippe Saint-André a été parcouru de sueurs froides, même s'il s'est rapidement voulu rassurant. Philippe Saint-André « Quand on impose un calendrier comme celui que l'on a, c'est un manque de respect envers notre profession et envers les joueurs » « Les jeunes ont tout donné, même si on en a un blessé ce soir, raconte Saint-André. On espère que tout va aller pour lui. J'ai demandé à l'arbitre si je pouvais aller voir, parce que je suis son entraîneur mais je suis aussi un éducateur et c'est ma responsabilité. Il a reçu un coup à l'épaule et aux cervicales, il a senti de l'électricité, mais ce garçon va bien. Il m'a même demandé s'il avait quand même mis un beau tampon. Il avait gardé sa lucidité et son humour. » Malgré la bonne santé de son joueur, le manageur héraultais ne décolérait pas face aux cadences : « Quand on impose un calendrier comme celui que l'on a, c'est un manque de respect envers notre profession et envers les joueurs. » lire aussi Le film du match Stade Français - Montpellier Un autre dommage est venu contrarier l'après-midi montpelliéraine avec le carton rouge reçu par le pilier gauche Grégory Fichten (36e) et le gros risque de suspension qui en découle dans la perspective de la prochaine finale européenne : « J'ai l'impression que Greg vient pour déblayer, mais il faut que je revoie l'action, plaidait PSA. Le rouge est dur, d'autant plus que l'on a pris deux jaunes, alors que j'ai un jeune raffûté au cou et aux cervicales, mais on ne va pas se plaindre. Bravo au Stade Français pour sa victoire à 5 points. » En manque de main-d'oeuvre valide à ce poste spécifique, le patron du sportif au MHR espère néanmoins de l'indulgence pour son joueur : « Il passe en commission mardi. Sanchez (victime de la "brutalité "qui coûte le carton) lui a dit qu'il n'y avait rien. Il s'est excusé. On va voir s'il bénéficie de clémence. » lire aussi Le classement du Top 14