Rugby - Top 14 - MHR - Philippe Saint-André (Montpellier) après la large défaite face à l'UBB : « Je préfère ne rien dire sinon je vais m'énerver »

·3 min de lecture

Philippe Saint-André, le manager du MHR, est revenu sur la large défaite de son équipe face à Bordeaux (57-9), ce mardi. Il regrette un calendrier trop chargé en cette fin de saison. Philippe Saint-André (manager de Montpellier, après la large défaite (57-9) face à l'UBB, ce mardi) : « Bravo déjà à Bordeaux-Bègles, ils ont une très belle équipe, un très bel effectif et ils l'ont prouvé ce soir. Les jeunes ont tout donné, j'en ai qui sont très très jeunes, ils ont énormément appris surtout dans la dimension physique. Ils se sont accrochés, ils ont tenu 45, 50 minutes. Cinq matches en 18 jours, c'est incompréhensible. On va vite rentrer (à Montpellier) car on joue notre saison samedi contre Bayonne. J'ai des joueurs qui étaient dans les 23 ce soir qui seront dans le groupe samedi. Il y avait 5 pros, ils ont tout donné. On a un pilier qui a une rupture du tendon d'Achille, un jeune s'est fait le genou, un autre à l'épaule dans la boîte à gants. J'avais 20 ou 21 blessés, j'en aurais 23 ou 24... lire aussi Le film de Bordeaux-Bègles - Montpellier Je préfère ne rien dire sinon je vais m'énerver. On va tout faire pour rester en Top 14 après une très belle campagne en Coupe d'Europe. J'avais tiré la sonnette d'alarme il y a cinq ou six semaines en disant qu'il n'y aurait aucune équité dans cette fin de saison de Top 14 et il n'y a aucune équité. Point final. » Jules Danglot (demi de mêlée de Montpellier) : « C'était un match avec une très grosse intensité. On n'est pas vraiment habitué à ça. Malgré le score qui est lourd, je pense qu'on a pris du plaisir à jouer tous ensemble. On est tombé face à une équipe de Bordeaux qui jouait tout le temps dans l'avancée, c'était assez compliqué pour nous. Mais jouer un match de Top 14, c'est beau. On va retenir ce match avec les copains, on est très fier d'avoir joué cette rencontre. On s'entraînera, on progressera et on fera de mieux en mieux au fil du temps. lire aussi Le classement du Top 14 Des matches comme ça face à de grosses équipes qui jouent le top 6, c'est compliqué, mais on s'en sortira tous ensemble. Il nous reste deux gros matches face à des concurrents directs au maintien (Bayonne, Pau), si on les gagne, ça va passer et on jouera en Top 14 l'année prochaine. On touche du doigt notre rêve, ce qu'on doit réaliser pour maintenir la pression pendant 80 minutes. Là on a fait 60 minutes, mais après on a lâché. On voit que c'est un niveau au-dessus. Tout va plus vite, les contacts sont plus forts. On se rend compte de la marche qu'il nous reste à gravir pour être régulier et tenir tête à des équipes comme Bordeaux-Bègles. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles