Rugby - Top 14 - MHR - Yacouba Camara (Montpellier) : « Voir ce que l'on vaut »

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Yacouba Camara, le troisième-ligne de Montpellier qui affrontera samedi (18h15) le Stade Français au GGL Stadium, considère ce rendez-vous comme un véritable test. « Après vos deux succès bonifiés face à Agen puis Brive, on a le sentiment que le match de samedi face au Stade Français pourrait révéler votre véritable caractère...
On sait que ça va être un test, c'est vrai. On a la pression. On le ressent entre nous. C'est le premier match de Championnat qui va nous permettre de voir ce que l'on vaut vraiment. L'abordez-vous avec la confiance nécessaire ?
C'est sûr que la victoire nous rassure, nous donne de la confiance, on le voit sur les entraînements. Après, on sait que l'on est tombé sur des équipes qui se battent pour se maintenir et que, ce week-end, c'est un gros morceau qui se présente. Il va falloir vraiment se mesurer et voir ce que l'on vaut par rapport à ce type d'équipe. Ce sera votre premier match à huis clos. L'appréhende-t-on différemment ?
C'est compliqué, c'est vrai. Je ne me suis pas encore projeté dans cette vision-là, mais je sais qu'au fur et à mesure de l'échauffement, sans voir personne, ça va faire bizarre. On sait que le huis clos a des effets sur le sportif, qui a besoin d'encouragements, de soutien, de partager du plaisir. Il n'y aura pas de spectateurs, juste des téléspectateurs auxquels il faudra offrir la meilleure image possible. « On a un groupe pour faire quelque chose de grand » Enchaîner par une troisième rencontre d'affilée à domicile, c'est un avantage ?
C'est sûr que les matches à domicile sont importants, on le voit avec le nombre d'équipes qui s'imposent chez elles. Après, c'est à nous de gérer la pression, de gagner ces matches-là pour espérer remonter au classement. On vous a vu très à votre aise en ce début de saison. Mais comment expliquer ce manque de discipline (9 pénalités et 3 cartons jaunes en quatre matches) ?
Ce n'est pas mon habitude de commettre des fautes comme celles-là. Je pense que cet excès de violence, de faux gestes, il faut le gommer au plus vite. Ça pénalise l'équipe, ça me pénalise aussi. L'arbitre a fait ses choix, je ne peux pas les contester. J'espère que ça me servira de leçon. Il ne faut pas non plus que je me retienne par rapport à ça mais que je continue à m'exprimer à 100 % en faisant un tout petit peu plus attention. lire aussi Calendrier/Résultats Pourquoi avoir prolongé votre contrat jusqu'en 2025 ?
C'était comme une évidence de poursuivre cette aventure. On a un groupe pour faire quelque chose de grand, et on a envie, pourquoi pas, de lever le bouclier et marquer l'histoire de ce club. Après, c'est vrai, j'ai eu des contacts dans d'autres clubs, mais ça ne s'est pas fait et je suis content, fier, de continuer ici. Que vous inspire le parcours de l'équipe de France ? N'êtes-vous pas un peu frustré de ne pas être de l'aventure ?
Frustré, non. Mon but est que l'équipe de France soit la meilleure nation possible. Il y a un bon groupe, des joueurs de qualité. La voir évoluer ainsi me procure du plaisir, et me donne envie d'y être à nouveau, bien sûr, c'est une motivation supplémentaire. Pensez-vous être appelé par Fabien Galthié pour la Coupe d'Automne des nations ?
Si je suis appelé, j'irai avec plaisir, sinon je continuerai de me battre avec Montpellier pour me donner une chance. » lire aussi Classement