Rugby - Top 14 - Montpellier - Philippe Saint-André (Montpellier) après la victoire contre Perpignan : « On a su être patients »

·2 min de lecture

Malgré un match mitigé, samedi, Montpellier a su décrocher une victoire bonifiée face à Perpignan (30-6) qui lui permet de conforter sa troisième place au classement. Philippe Saint-André (manager de Montpellier après la victoire contre Perpignan, 30-6) : « On est quand même satisfait, c'est notre première victoire bonifiée de la saison. On est en course dans le haut du tableau pour le top 6. Les Catalans ont beaucoup donné en première période, on a su être patients. On prend ce qu'il y a à prendre, sachant qu'on était 13es à la même époque l'an dernier. Aujourd'hui (samedi), on est forts sur la conquête, notre mêlée est surpuissante, on est bien discipliné, on avait l'objectif de ne pas prendre d'essai et celui-là est atteint aussi. Là-dessus, rien à dire. lire aussi Les résultats de la 12e journée du Top 14 Physiquement, on finit bien les matches également. Après, offensivement, on s'est créé des situations mais on a loupé des surnombres, il y a eu des fautes de main, des erreurs de timing, on a été un peu maladroits. À la mi-temps (6-6), j'ai demandé à ce qu'on conserve plus le ballon, qu'on mette de l'intensité, ce qu'on a mieux réussi à faire. On a eu beaucoup d'absents cette semaine mais on gagne, on reste dans nos objectifs. J'aurais aimé plus de feu d'artifice (sic) dans le dernier quart d'heure mais les Catalans se sont accrochés. » Enzo Forletta, Montpellier. « Il y a la satisfaction du bonus offensif qu'on n'avait pas réussi à avoir jusque-là cette saison. » Enzo Forletta (pilier de Montpellier) : « La première mi-temps est partagée, Perpignan est solide en défense et dans les rucks et nous, on n'a pas respecté le plan de jeu. On voulait jouer chez eux et mettre la pression au pied, on a joué dans notre camp, on a cru que ça allait passer tout seul et on s'est mis en difficulté. On a repris le plan de jeu en seconde période, il y a peut-être un tournant avec le carton jaune d'Alan (Brazo, 41e), une brèche s'est ouverte, on a insisté. On retient surtout qu'on est resté sérieux du début jusqu'à la fin. Il y a la satisfaction du bonus offensif qu'on n'avait pas réussi à avoir jusque-là cette saison. C'est pour ça que c'est bien d'être resté dans le cadre jusqu'au bout pour aller le chercher. » lire aussi Le classement du Top 14

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles