Rugby - Top 14 - Montpellier renverse Paris, Toulouse reprend la tête du Top 14

·4 min de lecture

Les Montpelliérains ont signé un troisième succès d'affilée en s'imposant sur la pelouse du Stade Français (27-31). Grâce à leur victoire bonifiée face à Perpignan (37-15), les Toulousains ont repris les commandes du Championnat, à l'occasion de la 10e journée du Top 14. Stade Français - Montpellier : 27-31 Après avoir battu le Racing et Lyon, Montpellier enchaîne une troisième victoire consécutive, sa deuxième de la saison à l'extérieur. Les Héraultais ont attendu le dernier quart d'heure pour s'approcher de l'en-but parisien. Avant, ils se sont contentés de rester proches au score, grâce à leur jeune ouvreur Louis Foursans (6/7). Encore menés 27-18 à la 66e minute, ils ont renversé le match grâce à un essai de Julien Tisseron, tout juste rentré en jeu, après un tour de passe-passe avec Anthony Bouthier. L'arrière assommera les Parisiens quelques minutes plus tard avec un drop fatal. lire aussi Le film de Stade Français - Montpellier Pour le Stade Français, la défaite est cruelle. Les Parisiens, qui ont eu l'initiative du jeu pendant une heure, pensaient avoir fait le plus dur après avoir marqué quatre essais (Chapuis, Glover et un double d'Etien) mais tout s'est écroulé en fin de rencontre. Déjà battus à domicile par le Racing en début de saison, les Parisiens chutent une nouvelle fois à Jean-Bouin. lire aussi Calendrier et résultats du Top 14 Toulouse - Perpignan : 37-15 Sans ses 11 internationaux retenus avec le quinze de France pour le test-match face aux Pumas (Baille, Marchand, Mauvaka, Aldegheri, Flament, Cros, Jelonch, Dupont, Ntamack, Lebel, Ramos), le Stade Toulousain a tenu son rang en s'imposant avec le point de bonus offensif devant son public à Ernest-Wallon. Les Rouge et Noir ont bien entamé la rencontre avec un essai en force du puissant Emmanuel Meafou. lire aussi Le film de Toulouse - Perpignan Puis Perpignan a haussé son niveau et vraiment dérangé les champions de France en titre. Genesis Mamea Lemalu et Mathieu Acebes ont franchi la ligne et donné l'avantage à l'USAP. Plus appliqués en conquête, les Toulousains ont fini par reprendre l'avantage grâce à sa troisième-ligne ultra-mobile. Le Stade a même arraché le point de bonus en toute fin de rencontre grâce à un essai en bout de ligne de Bonneval. Voilà l'équipe d'Ugo Mola de nouveau leader du Top 14.
Lyon - Castres : 30-23 D'entrée, Lyon met du rythme, s'installe dans la moitié de terrain adverse et Leo Berdeu profite de l'indiscipline castraise pour empiler les pénalités avec cinq réussies sur cinq tentatives. Le CO ne parvient pas à desserrer l'emprise lyonnaise, commet des fautes (carton jaune pour Cocagi à la 32e) et va même craquer juste avant la mi-temps : Nagatai exécute un magnifique 50-22 et trouve la touche à cinq mètres de la ligne castraise. Sur le maul suivant, Taufua aplatit et Berdeu, en état de grâce, transforme (22-6). lire aussi Le film de Lyon - Castres Castres est surpris d'entrée en seconde période par un essai de Berdeu décalé par Dumortier à la réception d'une chandelle de... Berdeu. Puis le LOU s'endort et Castres retrouve ses esprits avec un essai de Laveau puis de Botica à la conclusion d'une longue séquence devant la ligne lyonnaise. Réaction trop tardive. Il n'y aura pas de septième victoire consécutive du CO face au LOU. lire aussi Classement du Top 14 Pau - Biarritz : 33-21 Dans ce derby très animé des Pyrénées-Atlantiques, ce sont les Palois qui prenaient le match par le bon bout. En moins de 20 minutes, les hommes de Sébastien Piqueronies creusaient un premier écart grâce à la botte d'Antoine Hastoy (9-0). Mais les Biarrots réduisaient le score de belle manière sur un essai de Barnabé Couilloud (9-7, 32e), à la conclusion d'un superbe mouvement offensif. Juste avant la pause, Hastoy, encore lui, claquait un drop pour redonner cinq points d'avance à son équipe (12-7). lire aussi Le film de Pau - Biarritz À la reprise, le BO inscrivait deux essais coup sur coup par Francis Saili (45e) et Bastien Soury (50e) pour prendre l'avantage (12-21) et s'emparer d'un bonus offensif provisoire. Mais pour sa première titularisation sous le maillot palois, Jordan Joseph trouvait la faille (19-21, 62e). À dix minutes de la fin, l'ailier Tumua Manu déposait Couilloud dans le couloir des cinq mètres pour remettre la Section en pole (26-21). Il ne manquait plus alors à Hastoy que d'inscrire un essai sur un exploit individuel pour inscrire un "full house" (1 essai, 1 drop, 3 pénalités, 3 transformations, soit 23 points) et parachever le succès palois.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles