Rugby - Top 14 - Pau difficile vainqueur du Stade Français, Toulon l'emporte à Mayol devant Biarritz

·3 min de lecture

Le RCT de l'après Collazo s'impose dans la douleur à Mayol (13-9) tandis que Perpignan fait tomber La Rochelle à Aimé-Giral (22-13). Castres et Pau se sont employés pour vaincre Brive (23-22) et le Stade Français (18-9) lors de la neuvième journée. Castres-Brive : 23-22 Après l'énorme gifle reçue à Toulouse (41-0), le CO s'est imposé à domicile face à Brive, mais il fut loin de maîtriser son sujet. Pourtant, les Tarnais ont largement dominé le CAB en conquête en première période. Face à une mêlée corrézienne en perdition (8 fautes), Castres a grappillé les points au pied et franchit deux fois la ligne d'en-but grâce à Levan Chilachava (28e) puis Geoffrey Palis (59e). lire aussi Le film de Castres-Brive Les joueurs de Pierre-Henry Broncan, à force d'approximations, ont aussi joué à se faire peur, laissant Brive y croire en début de deuxième période. Un essai de Pierre Tournebize (63e) et la réussite au pied de Tedo Abzhandadze (6/7) ont laissé planer la menace jusqu'au bout. Toulon-Biarritz : 13-9 Sous un déluge et sur un terrain détrempé, difficile d'espérer autre chose qu'une empoignade. Et dans cet exercice ingrat, l'avantage est allé aux locaux qui, plus que de redécouvrir des raisons de se trouver beaux, couraient après un succès. Le RCT s'est donc réempourpré sur le dos d'un BO à la discipline trop fragile (18 pénalités concédées, 3 touches et 2 mêlées perdues), pour espérer autre chose à Mayol. lire aussi Le film de Toulon-Biarritz Grâce à une deuxième période un peu meilleure, les Basques sont allés arracher le point de bonus défensif (79e), mais ils ne méritaient franchement pas mieux. Grâce à cette victoire (13-9), les Varois n'ont pas réglé leurs problèmes mais ils se sont rassurés sur leur faculté à élever le curseur de l'envie dans un contexte tendu et à dominer un adversaire à leur largement leur portée. Pau - Stade Français : 18-9 Trois victoires d'affilée pour les Parisiens, trois défaites de suite pour les Palois : la Section devait relever la tête chez elle, restant sur des secondes périodes ratées face à Toulouse et Clermont. Après un premier acte sans grandes envolées, marqué par un jeu au pied (tactique et de dégagement) parfois erratique, et de nombreuses fautes, les hommes de Sébastien Piqueronies ont monté ensuite le curseur. lire aussi Le film de Pau - Stade Français Dans une rencontre où l'engagement et la férocité sont allés crescendo, les entrées de Jordan Joseph et d'Antoine Hastoy ont dynamisé Pau. L'impeccable Zach Henry a fini par concrétiser la performance de son équipe en passant tout ce qui se présentait au pied... Un pied qui suffit au bonheur des Béarnais. Perpignan - La Rochelle : 22-13 Maladroits balle en mains alors qu'ils furent en position de marquer un essai à de nombreuses reprises, les Rochelais, dominateurs dans les vingt dernières minutes grâce à l'intervention de leur banc des remplaçants, ne sont pas parvenus à renverser un destin contraire alors qu'ils n'étaient menés que 7-3 à la 49e. lire aussi Le film de Perpignan - La Rochelle Mais dans le sillage de son centre tongien Taumoepeau, auteur d'un « hat trick » (trois essais inscrits à la 40e, 51e et 70e), Perpignan a su forcer la décision et, après quatre défaites consécutives, relever la tête devant son public pour l'emporter, sans pour autant quitter la dernière place du classement. lire aussi Calendrier/résultats de la 9e journée lire aussi Le classement du Top 14

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles