Rugby - Top 14 - Pau - Lucas Rey (talonneur de Pau défait par Toulon à domicile) : « Il y a des moments où on ne maîtrise plus le match »

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Le talonneur de la Section Paloise, 12e du Top 14, regrettait l'inefficacité de son équipe dans les 22 toulonnais. Lucas Rey (talonneur et capitaine de Pau) : « En 1ere mi-temps on a des occases mais on ne marque pas, et ça nous coûte cher à la fin. Et il y a des moments où on ne maîtrise plus le match. Nous, dès qu'on rentre dans les 22 mètres adverses il faut repartir avec des points, surtout contre des équipes comme ça. On est prévenus, on est au courant, on se le dit dans la semaine, mais le week-end... Être 12eme, c'est une déception, une frustration, de l'énervement. Ça fait un moment qu'on est conscient qu'on va jouer dans le bas du Championnat. Il reste 8 matches, il va falloir les jouer à fond. On n'est pas surpris et il faut gagner des matches, tout simplement... Ce n'est pas compliqué ». Patrice Collazo (manager de Toulon) : « On a été pris en 1ere mi-temps sur la vitesse, mais on avait un manque de repères collectifs, il a fallu changer la feuille de match. Mais, le point positif, c'est qu'au fil du match, on a réussi à solutionner tous les problèmes qu'on avait, par une dimension collective en défense, notamment en 2eme mi-temps, où on a pris le pas sur Pau dans ce secteur. On était un peu crispés au début mais après, on a réussi à se lâcher au fur et à mesure en attaque. Plus le match avançait, plus on était bien. L'essai de 100 mètres qu'on marque est synonyme d'une dynamique, d'une inspiration collective qu'on n'avait pas la semaine dernière ». Swan Rebbadj (deuxième-ligne de Toulon) : « Quand on gagne à l'extérieur, ça fait toujours plaisir ! Et avec beaucoup de jeunes ! Il a fallu les intégrer rapidement et ils s'y sont filés à fond, ils étaient morts de faim. Cette semaine, on a fait une réunion (après la défaite de samedi dernier à domicile contre la Rochelle), on s'est parlé et on a mis les choses au clair. Ce soir (à Pau), ce n'était pas à nous de faire le jeu. On leur a dit (aux jeunes) : ''Pas de pression mais filez-y-vous''. Et à la fin, ils ont fait du bien quand ils sont rentrés. Puis, la percée de Masi (Masivesi Dakuwaqa), l'essai de Facu (Facundo Isa) en bout de ligne, avec de bons soutiens, ont été des tournants dans le match ». lire aussi Toulon et Montpellier s'imposent à Pau et à Agen en Top 14