Rugby - Top 14 - Ce qu'il faut retenir de la 13e journée du Top 14

L'Equipe.fr
·4 min de lecture

Cette 13e journée du Top 14, dernière de la phase aller, a été marquée par de nombreuses victoires à l'extérieur. En tête du Championnat, La Rochelle, Toulouse et le Racing maintiennent un rythme élevé. En fond de tableau, Castres est le grand gagnant du week-end. L'équipe : Castres a relevé un sacré défi Après une défaite à la maison contre un concurrent au maintien (Brive, 24-25), et un match reporté contre l'Aviron Bayonnais, la dynamique n'était clairement pas positive pour le CO. Les modifications dans le staff, avec la titularisation de Pierre-Henry Broncan comme entraîneur en chef et le retrait de Mauricio Reggiardo, devaient agir comme un électrochoc. Pari réussi. À Gerland, face au LOU - pas l'adversaire le plus aisé pour se relancer -, les Castrais ont livré une bataille homérique (victoire 15-14). Pourtant, le défi était immense suite au carton rouge reçu dès la 4e minute par Yann David pour un geste dangereux de l'épaule dans le visage de Tuisova. Mais Mathieu Babillot et ses hommes s'en sont sortis grâce aux valeurs cardinales du combat et de la détermination. Le CO, 12e, n'est pas sauvé. Mais les attitudes ont rassuré. lire aussi Calendrier et résultats du Top 14 La décla : « Ça commence à casser les couilles » Camille Lopez (capitaine de Clermont) Après la courte défaite des siens contre le Racing (22-24), dimanche soir à Marcel-Michelin, le capitaine de l'ASM, Camille Lopez, n'a pas mâché ses mots pour exprimer sa colère. « Honnêtement, ça fait chier, ça commence à casser les couilles (sic), a-t-il lâché au micro de Canal +. On ne tient pas un match sur 80 minutes, on n'est pas assez dense face aux grosses équipes. Ce n'est pas possible, c'est trop récurrent. » Avec ce nouveau revers, Clermont enchaîne une troisième défaite à domicile cette saison (après Montpellier et le Munster). « Il faut arrêter de se cacher, a poursuivi Lopez. Aujourd'hui, on ne peut s'en prendre qu'à nous-mêmes. Maintenant on va faire le dos rond, et il va falloir qu'on charge un peu parce que, sinon, on est parti pour une fin de saison compliquée. » 3 Lors du déplacement de La Rochelle à Agen (victoire des Maritimes, 43-13), Pierre Bourgarit a inscrit 3 essais, une première pour lui, et une rareté pour un talonneur. La dernière fois qu'un numéro 2 s'était offert un triplé en Top 14, il s'agissait de Benoît August, sous le maillot biarrot, en 2011, déjà face à Agen. lire aussi Classement du Top 14 Le fait : Ciao Garba La défaite de Montpellier contre le Stade Toulousain (9-16), son club de coeur, aura été fatale au manager héraultais Xavier Garbajosa. L'entraîneur, arrivé en provenance de La Rochelle en 2019, a été remercié par le président du MHR, Mohed Altrad, samedi soir et le groupe a été informé de la nouvelle ce dimanche. Garbajosa, apôtre d'un jeu offensif, quitte donc le club avec un bilan négatif (21 défaites en 35 matches) et un sérieux goût d'inachevé. Jusqu'alors directeur du rugby, Philippe Saint-André prend le relais pour tenter de redresser la barre montpelliéraine. Avec seulement trois victoires cette saison (mais trois matches en retard), le MHR occupe une inquiétante 13e place. lire aussi Mohed Altrad : « Il fallait sauver le club » Le joueur : Oh Jaja ! Dans son duel avec le Toulonnais Louis Carbonel, le Bordelais Matthieu Jalibert a été largement supérieur. Auteur d'un essai somptueux en éliminant d'ailleurs son vis-à-vis d'un crochet, le numéro 10 girondin s'est aussi illustré en réussissant 75 % de ses tirs au but et totalise au final 21 points, sur les 31 de son équipe. Souvent caricaturé en attaquant soliste, Jalibert a montré face à Toulon qu'il savait aussi évoluer dans un registre plus sobre. Sa bonne distribution et un jeu au pied d'occupation parfait ont permis à l'UBB de prendre le dessus sur Toulon (31-18) sans être réellement inquiétée. Une performance aboutie qui le place un peu plus dans la peau de l'ouvreur titulaire des Bleus pour le Tournoi, en l'absence de Romain Ntamack, blessé à la mâchoire.