Rugby - Top 14 - Ce qu'il faut retenir de la 9e journée du Top 14

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Le Stade Français a fait forte impression ce dimanche soir en disposant largement du leader rochelais, tandis que les vieux briscards Ma'a Nonu (Toulon) et Maxime Médard (Toulouse) se sont illustrés lors des victoires leur club à l'extérieur. L'équipe : Paris en fête Après leur large victoire face au Stade Toulousain (48-14) il y a quinze jours, les joueurs du Stade Français ont de nouveau livré une prestation offensive aboutie à Jean-Bouin, cette fois-ci face au leader rochelais (35-13). Dans le sillage d'un Sekou Macalou étincelant, Paris a dominé les Maritimes dans les grandes largeurs. La vitesse des trois-quarts, notamment le triangle arrière Etien-Veainu-Naivalu, a débordé la défense rochelaise, tandis que la paire Danty-Arrate a parfaitement animé le jeu au large. Relancé au classement, Paris recevra Bordeaux-Bègles la semaine prochaine pour le match en retard de la 1re journée. lire aussi L'équipe type de la 9e journée La décla : « On s'est fait entuber tout le match » (Thomas Combezou, Castres) Après la défaite du CO dans les tout derniers instants contre Bordeaux-Bègles (29-30), le centre Thomas Combezou a poussé un coup de gueule contre l'arbitrage au micro de Canal + : « On s'est fait entuber tout le match, il faut le savoir. Aujourd'hui, en première mi-temps, on a arbitré Rory Kockott et au moindre truc, ç'a fait pénalité... Ça me gonfle, c'est de l'anti-rugby. En deuxième mi-temps, ils (les Bordelais) ont fait de l'antijeu et on ne les a pas sifflés. Ça ne me fait pas rigoler. L'arbitre a décidé de les remettre dans le match et ça me gonfle. » lire aussi Calendrier et résultats du Top 14 Des propos forts qui ont indigné la Direction technique de l'arbitrage (DTNA) qui a réagi dans un communiqué condamnant l'attitude de Combezou et invitant la Commission de discipline à prendre des sanctions envers le Castrais. 11 Avec son succès sur le fil à Brive (19-23), le Racing en est à 11 points gagnés au classement dans les cinq dernières minutes cette saison. Soit 50 % de son total de points (22). Le fait : le retour de Ma'a Nonu Patrice Collazo avait bien préparé son coup. Annoncé hors groupe en début de semaine, Ma'a Nonu a finalement été titulaire à Agen ce week-end, participant à la victoire bonifiée du RCT dans le Lot (9-38). Le centre néo-zélandais, Toulonnais entre 2015 et 2018, s'est signalé pour son retour avec le maillot rouge et noir. L'ancien All Black a récupéré le ballon sur le premier essai du RCT puis a délivré un subtil jeu au pied pour envoyer Dakuwaqa dans l'en-but. Une copie solide qui promet pour la suite. Le taulier Nonu devrait avoir un impact positif sur la jeune garde toulonnaise. Le joueur : Maxime Médard fait de la résistance L'arrière toulousain fête son anniversaire ce lundi (34 ans) mais, pourtant, c'est bien lui qui a offert un nouveau cadeau à son club ce week-end en livrant une prestation aboutie. Face à la Section Paloise, Maxime Médard a été d'une parfaite justesse dans ses choix et sa vision du jeu a une fois de plus pesé. Son essai en deuxième période (son 84e en Top 14), au bout d'une course cheveux et rouflaquettes au vent, a été décisif dans la courte victoire des siens (16-22). Le Stade Toulousain en avait bien besoin après une série de trois matches sans succès. Il a pu compter sur son vieux briscard qui rappelle, à chaque sortie, pourquoi il fait toujours partie des joueurs majeurs du Top 14. lire aussi Classement du Top 14