Rugby - Top 14 - Ce qu'il faut retenir de la 18e journée du Top 14

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Le RCT a signé une victoire importante contre le Racing en vue de la qualification pour la phase finale, mais Lyon et le Stade Français restent dans la course au top 6 grâce à leur succès du week-end, lors de la 18e journée du Top 14. L'équipe : Toulon se rassure Après deux défaites d'affilée à la maison contre La Rochelle (11-29) puis Bayonne (14-16), le RCT avait besoin de se rassurer. C'est chose faite avec la victoire des hommes de Patrice Collazo contre le Racing samedi soir (25-21). Les Rouge et Noir sont parvenus à dominer les Franciliens au bout d'un match mal maîtrisé mais où l'engagement et la botte sûre de Louis Carbonel ont suffi. Sixième du Top 14, Toulon est plus que jamais dans le bon wagon pour espérer se qualifier en phase finale. Mais les prochaines semaines réservent aux Varois un calendrier complexe (déplacements à Lyon, Montpellier, Clermont et Castres ; réceptions de Toulouse et Bordeaux-Bègles). lire aussi L'équipe-type de la 18e journée du Top 14 La décla : « Je suis très en colère » Jeremy Davidson (Brive) L'entraîneur de Brive, Jeremy Davidson, a exprimé toute sa frustration en conférence de presse après la lourde défaite de son équipe à Toulouse (42-17), alors même que les Corréziens menaient 17-14 à la 59e minute. « Après un match comme ça, la frustration ne passera pas tout de suite, a déclaré le Nord-Irlandais. Il faudra attendre le prochain match à la maison pour l'effacer. Franchement, ça fait cher. » Davidson a notamment ciblé l'arbitre, coupable selon lui de s'être trompé sur plusieurs situations : « Je ne veux pas parler de l'arbitrage, parce que ce n'est pas notre façon de faire. Mais quand même, quand on regarde, ça fait 16 pénalités contre 8, trois cartons jaunes, deux essais de pénalité contre nous... Il y a eu du positif, mais je suis très en colère, très frustré. C'est dur de terminer le match de cette façon. » 18 Parmi les internationaux qui étaient sur le terrain avec leur club ce week-end, dix-huit ont été appelés par le staff des Bleus pour préparer le déplacement en Angleterre : Chat, Aldegheri, Gros, Hounkpatin, Cazeaux, Le Roux, Willemse, Cretin, Jelonch, Woki, Couilloud, Serin, Jalibert, Ntamack, Danty, Moefana, Vakatawa et Bouthier. lire aussi Classement du Top 14 Le fait : Lyon et Paris se relancent dans la course au top 6 Derrière les six premiers du classement, les prétendants à une place en phase finale ont été performants ce week-end. Le LOU (7e, 45 pts) s'est imposé à Bayonne après un match équilibré qu'il a su tuer dans les derniers instants malgré les derniers efforts de l'Aviron (20-28). De son côté, le Stade Français (8e, 43 pts) a largement dominé la lanterne rouge agenaise, inscrivant six essais et récupérant le point de bonus offensif (40-21). Si les Toulonnais (6e, 52 pts) ont également gagné samedi, la course pour la qualification s'annonce encore longue et serrée. Le joueur : Romain Ntamack, retour en demi-teinte Blessé à la mâchoire, Romain Ntamack n'avait plus disputé le moindre match depuis le 27 décembre 2020 contre Bordeaux-Bègles. Le demi d'ouverture toulousain a repris samedi contre Brive après plus de deux mois d'arrêt. Peu en réussite face aux poteaux (2/4) ou dans le jeu courant, Ntamack n'a pas réussi le meilleur match de sa carrière avec le maillot rouge et noir, mais il a au moins pu retrouver des sensations et la joie de jouer. Le sélectionneur Fabien Galthié l'a d'ailleurs convoqué avec l'équipe de France pour préparer le match contre le quinze de la Rose samedi prochain à Twickenham (17h45). lire aussi À une semaine du match contre l'Angleterre, les Bleus se sont illustrés en Top 14