Rugby - Top 14 - R92 - Le Racing 92 se déplace à Agen pour consolider sa place dans le top 6 et sa mêlée

·2 min de lecture

Ce samedi (17h), le Racing 92 se déplace à Agen, dernier du Top 14, avec l'ambition de ramener une victoire bonifiée, et de se rassurer en mêlée, point noir des Ciel et Blanc lors de la dernière journée, à Pau.

Une qualification à portée de mains
Le Racing « a faim » selon son entraîneur Laurent Travers. D'abord enjoué, le manager aux lunettes relevées a très vite eu le regard noir, lors de la conférence de presse jeudi avant le déplacement à Agen, bon dernier du classement.

À deux matches de la fin de la saison régulière du Top 14, les Ciel et Blanc (troisièmes avec 68 points) sont plus proches de la première place (Toulouse, à cinq points) que de la sixième (Toulon, à six points). Mais pour le coach francilien, l'enjeu est d'abord d'assurer cette place dans le top 6. « Chaque point va être essentiel pour tout le monde, à tous les niveaux du classement. On est bien placé pour savoir qu'il n'y a pas de match simple en Top 14. On est focalisés sur la qualification, la priorité des priorités, c'est d'être dans les six ».

Laurent Travers a emmené Castres en 2013 - quatrième à l'époque - jusqu'au bouclier de Brennus et connaît la rudesse des barrages de fin de saison. Avec un calendrier plus avantageux que ses concurrents (Clermont se rend à Toulouse, Toulon accueille Bordeaux), le Racing ne vise pas autre chose qu'une victoire bonifiée au stade Armandie d'Agen pour se rapprocher d'une qualification directe en demi-finale. Le Racing a aussi besoin de cinq points pour assurer définitivement sa place dans le top 6 et donc en phases finales.

lire aussi
Le classement du Top 14

Le bonus offensif à Agen comme objectif
« Agen a deux matches pour sauver sa saison, si j'étais à leur place je ne lâcherais rien jusqu'au bout et on sait qu'ils seront dans cet état d'esprit. On devra forcément être sérieux pour ramener une victoire d'Armandie », a également rappelé Maxime Machenaud. Le demi de mêlée francilien a passé deux saisons au SUA (2010-2012) et reste « vigilant » avant le déplacement dans le Lot-et-Garonne.

Prudent certes, mais confiant, assurément alors qu'Agen n'a engrangé que deux points sur toute la saison. « Si on ne repart pas d'Agen avec une victoire bonifiée, bien sûr que ce sera une déception. Mais je connais bien les valeurs du club et c'est certain que si l'on n'est pas sérieux et appliqué ça ne passera pas. » Le Racing s'avance avec toutes ses armes ou presque ce week-end et doit affûter les dernières lames de son jeu. Parmi les secteurs où le Racing devra se rassurer, la mêlée fermée est une priorité.

Rectifier la mêlée
Dominés dans ce domaine par la Section paloise lors de la dernière journée, les Racingmen s'étaient fait peur en fin de rencontre mais l'avaient finalement remporté (29-35). Une piqûre de rappel bienvenue pour le club des Hauts-de-Seine qui a pu axer sa préparation autour de la mêlée avant ce week-end.

« On reste performants en mêlée puisque nous sommes la troisième meilleure équipe dans ce secteur, mais il est clair que l'on peut être dominé un week-end et être en position de force un autre. » rappelle Laurent Travers. « On a eu du mal à lancer le jeu après des mêlées face à Pau, c'est certain que nous allons être attendus là-dessus donc il va falloir vite rectifier » avertit le jeune ouvreur Antoine Gibert.

Après les retours ces dernières semaines de Bernard Le Roux et d'Eddy Ben Arous, le Racing espère récupérer Jordan Joseph (adducteurs) pour consolider le pack francilien.

lire aussi
Le calendrier du Top 14

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles