Rugby - Top 14 - R92 - Le Racing prolonge les contrats de Camille Chat et Henry Chavancy

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

INFO L'ÉQUIPE. Alors que plus de vingt joueurs arrivent en fin de contrat en juin, le Racing vient d'assurer deux prolongations importantes, celles de Camille Chat et d'Henry Chavancy. En ce moment, les téléphones chauffent au Racing et les rendez-vous avec les agents se succèdent. Il faut dire que le club du président Lorenzetti doit négocier au mieux une période cruciale : fin juin, les contrats de plus de vingt joueurs de l'effectif pro arriveront à échéance. La saison dernière, le Racing avait réussi à prolonger le bail de quelques joueurs essentiels comme Virimi Vakatawa, Bernard Le Roux, Teddy Thomas ou Finn Russell, tout en prolongeant les contrats de Boris Palu ou Olivier Klemenczak. Il vient d'en faire de même pour deux autres cadres de l'équipe : le talonneur Camille Chat et le centre Henry Chavancy. « Henry et Camille sont deux joueurs emblématiques, souligne Patrick Serrière, le directeur général du Racing. Henry n'a porté qu'un seul maillot, celui du Racing. C'est notre capitaine. Camille est ici depuis sept ans (il est arrivé à l'âge de 17 ans). Les blessures l'année dernière ont freiné son positionnement à l'international mais on connaît tous sa valeur. Ce sont deux leaders et c'était prioritaire de faire re-signer nos leaders. Ce sont eux qui guideront les plus jeunes. » lire aussi Toute l'actualité du Top 14 Des jeunes très convoités Car les jeunes du Racing sont eux aussi très convoités, la rançon du succès et d'une politique maison qui a fait éclore ces trois dernières années de nombreux jeunes à fort potentiel (Palu, Kolingar, Baubigny, Colombe, Diallo ont été appelés en équipe de France). Certains d'entre eux (auxquels il faut ajouter l'ouvreur Antoine Gibert) sont dans le viseur d'autres clubs du Top 14 qui, souvent, leur proposent un salaire supérieur. « J'espère que dans leur réflexion, l'argent n'est pas l'unique paramètre, explique Patrick Serrière. C'est toujours pareil : quand on part, on sait ce qu'on perd, pas ce qu'on gagne. Le Racing est un club familial, et surtout un club qui se qualifie pour la Coupe d'Europe chaque saison. » En déplacement sur la pelouse de Biarritz samedi (15h), le club francilien veut tenter de poursuivre son bon début de saison, marqué par deux victoires en deux matchs. lire aussi Le programme de la saison de Top 14

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles