Rugby - Top 14 - RCT - Bernard Lemaître (Toulon) : « Notre degré de confiance concernant Cheslin Kolbe est très élevé »

·5 min de lecture

Lors d'une conférence de presse téléphonique, le président du RCT, Bernard Lemaître, a précisé ce vendredi les conditions de la signature de l'ailier champion du monde, ainsi que ses attentes et ses perspectives sportives, mais aussi économiques. « Quand vous avez su que Cheslin Kolbe a été demandeur pour rejoindre le RCT, quelle a été votre réaction ?
Mon enthousiasme était très élevé, pour redonner un coup de boost à l'ambiance toulonnaise, pour revenir aux grandes années récentes. Mais nous ne pouvons plus adopter le modèle de Mourad Boudjellal : nous n'en avons pas les moyens, sans parler des contraintes strictes de salary cap. Il m'a donc fallu rester froid pour réaliser une opération comme celle-là. lire aussi Kolbe officiellement toulonnais La négociation a-t-elle été compliquée ? Y avait-il d'autres clubs, français et étrangers, en lice pour le récupérer ?
L'opération a été menée rapidement, en un peu plus de quinze jours. L'attitude du Stade Toulousain et de son président que j'estime beaucoup a été très collaborative. De ce que j'ai cru comprendre, nous étions la seule alternative française pour Cheslin Kolbe, avec une province sud-africaine, piste qui ne s'est pas avérée réelle. En fait, une voie royale s'est ouverte pour conclure ce deal.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Kolbe et ses agents avaient des exigences salariales : vous êtes-vous rapidement entendus, dans ce domaine-là ?
Il a fallu que tout le monde fasse un effort pour rendre les choses possibles. De notre côté, il y avait une limite. Notre règle absolue est de ne déroger par aucun moyen aux règles contraignantes du salary cap. Sur ce plan-là, nous sommes rentrés dans les clous. « J'ai tenu compte du fait que sa présence peut se limiter à six mois. Mais ce qui est important, c'est qu'il soit là pour les grands matches. » Est-ce facile de négocier avec un tel joueur par visio-conférence ?
Ç'a été très facile. Comme joueur, il n'y a pas à chercher qui il est (sourire). Comme homme, on sait qu'il s'engage à fond dans le projet auquel il adhère, ainsi que ce fut le cas au Stade Toulousain. Je ne doute pas qu'il en soit de même avec Toulon. Notre degré de confiance le concernant est très élevé. Il était en Afrique du Sud, c'est vrai, mais j'ai été en relation directe avec Didier Lacroix (président du Stade Toulousain) : nous nous sommes rencontrés et nous nous sommes rapidement mis d'accord. lire aussi Les ressorts intimes de Cheslin Kolbe La signature de Cheslin Kolbe au RCT, apposée ce vendredi matin à 10h00, relance-t-elle la passion autour de votre club ?
Donner du plaisir à nos spectateurs et à nos fans est fondamental. La venue de Cheslin Kolbe est une opportunité qui donne à Toulon une dimension qu'il n'avait pas, c'est-à-dire une capacité à enflammer le jeu. La capacité de gagner des matches, aussi, tout simplement. Car Cheslin Kolbe est un match winner, capable à lui seul de faire basculer une rencontre. Avoir ce genre d'atout dans son équipe est tout à fait fondamental. Mais nous n'avons pas attendu Cheslin Kolbe pour construire le club depuis la fin de la saison dernière, avec d'autres recrutements et de nouvelles méthodes de management de l'équipe. Vous aviez précisé que le recrutement de stars, c'était terminé à Toulon. Kolbe, qui est international, ne sera pas là avant décembre...
L'un des axes de notre politique de recrutement, c'est d'être non-dépendant des internationaux. On a la chance d'avoir potentiellement huit joueurs pris par l'équipe de France, plus les internationaux étrangers : c'est une ponction considérable. Nous sommes parfaitement conscients que Cheslin Kolbe accentue le phénomène : j'ai tenu compte du fait que sa présence peut se limiter à six mois. Mais ce qui est important, c'est qu'il soit là pour les grands matches. Le bénéfice qu'il peut apporter, du point de vue sportif mais aussi économique, a été suffisant pour faire pencher la balance en sa faveur. Bernard Lemaître, président du RCT « Il est impératif de monétiser l'arrivée d'un joueur de ce calibre, ne serait-ce que pour amortir son coût » Du coup, les ambitions sportives montent-elles d'un cran ?
Au minimum, nous voulons nous qualifier dans les six (pour disputer la phase finale du Top 14), voire même dans les quatre, afin de recevoir en barrages : c'est l'objectif de la saison. Et comme la finale de Challenge européen se tiendra à Marseille, et bien nous avons l'ambition de la gagner. Cheslin Kolbe va-t-il vous permettre de capitaliser en termes de marketing et merchandising ?
Oui, absolument. Ça fait partie du calcul. Il est impératif de monétiser l'arrivée d'un joueur de ce calibre, ne serait-ce que pour amortir son coût. On travaille sur ce dossier en interne, mais nous allons sans doute nous faire aider pour savoir comment mieux exploiter et promouvoir l'image de quelques-uns des grands joueurs que nous avons, comme Eben Etzebeth, Charles Ollivon, Baptiste Serin, qui ont une image forte et intéressante. Sur ce plan-là, nous avons beaucoup de progrès à faire. lire aussi Pour Kolbe, Toulon a fait une exception Recruter un trois-quarts centre était votre priorité. Du coup, est-ce que l'arrivée de Kolbe, qui grève votre budget, met fin à votre mercato ?
Nous avions l'ambition de recruter un numéro douze de très haut niveau. Mais après la signature de Cheslin, nous n'avons plus les moyens d'aller plus loin. Cela met fin, effectivement, à notre recrutement cette année. Par contre, nous travaillons déjà au recrutement de la saison prochaine en pistant un certain nombre de joueurs de qualité au poste de trois-quarts centre. Cela dit, Cheslin Kolbe, qui est un ailier, peut évoluer aussi ouvreur et arrière, comme il l'a prouvé au Stade Toulousain. Et en numéro treize, il serait pas mal... Ce qui offre pas mal de possibilités. » lire aussi Toute l'actu du Top 14

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles