Rugby - Top 14 - RCT - Franck Azéma, nouveau manager de Toulon : « Je vais avoir besoin de tout le monde »

·1 min de lecture

Intronisé ce vendredi matin comme nouveau manager du RCT, Franck Azéma s'est présenté en rassembleur plutôt qu'en dépanneur d'un club actuellement en difficulté, relégable à la 13e place après huit journées de Top 14. Par deux fois, Azéma était venu à Mayol pour commenter, au micro de Canal +, les performances du RCT face à Brive (victoire 13-9) et au Racing (défaite 20-27) : « Deux matches en tant que consultant mais ce n'est pas assez pour cerner : un club en difficulté, c'est une multiplicité de petits paramètres qu'il faut voir de l'intérieur. L'effectif, je vais apprendre à le connaître ; ce qui m'intéresse c'est rencontrer les hommes, voir ce qu'ils ont envie de générer autour d'eux. Pas possible en une seule journée, même s'il nous faut aller vite. Il y a de la qualité, une capacité à casser la ligne, à "brècher". Petit à petit on va essayer d'améliorer chaque secteur. » lire aussi Azéma nommé manager du RCT Où sera-t-il samedi pour le match qui s'annonce tendu face à Biarritz ? « Je serai dans les tribunes avec le staff. Un travail a été très bien fait par James (Coughlan, entraîneur des avants et de la défense) et le reste du staff. » Il prendra réellement les rênes de l'équipe lundi en vue du choc face à Clermont. Franck Azéma « Il y a de grands joueurs, je ne suis pas inquiet là-dessus. On a des talents. Maintenant, il va falloir les agréger ensemble » « Ça me permet de prendre le pouls, d'observer les garçons sur le terrain et en dehors, explique-t-il. Ce qu'ils ont envie de générer. C'est un nouveau challenge. Excitant. Il nous faut aller vite, à l'essentiel. Nous retrousser les manches. Peu importe le classement, c'est le processus que l'on va mettre en place au quotidien qui nous permettra d'évoluer pas à pas. Il faut qu'on retrouve des certitudes, de la clarté, tous ensemble. Si l'on est à l'unisson, les conséquences positives suivront. » lire aussi Le calendrier du Top 14 lire aussi Le classement du Top 14 Sans avoir encore réellement pu mettre le nez sous le capot, le Perpignanais a déjà opéré son petit audit de la situation : « Un groupe inquiet, ce qui est normal vu la place au classement, confie-t-il. De l'incertitude et du doute, une perte de confiance. C'est comme ça quand il n'y a pas de victoires. Mais je sens une flamme, un tempérament. Le ressort est là. En travaillant ensemble il y aura des jours meilleurs. Cette équipe a besoin d'être dans l'initiative, d'entreprendre. Séduire aussi pour donner envie aux gens de venir au stade. Il y a de grands joueurs, je ne suis pas inquiet là-dessus. On a des talents. Maintenant, il va falloir les agréger ensemble. Je vais avoir besoin de tout le monde. Je compte m'appuyer sur ce qui a été fait, améliorer deux-trois choses pour aller plus loin. » lire aussi Les dessous de la séparation entre Collazo et le RCT En termes d'ambition, plutôt que de parler de Top 6, Azéma a parlé de remonter chaque rang du classement. « Une fin de saison ça peut se jouer parfois à un ou deux points. Mais avant la finalité, l'essentiel est de se concentrer sur les moyens. Comment on va le faire ensemble ? » Sur l'arrivée de Frédéric Michalak prévue début décembre ? « Plus il y a de compétences, mieux c'est. Fred va nous apporter son expérience de joueurs, d'entraîneur, de ce qu'il a appris comme consultant dans le XIII australien. Ce sera profitable à l'équipe. » Après le match du 7 octobre face à Clermont (10e journée), Azéma compte profiter de la trêve internationale pour accorder « une semaine de coupure » à son effectif : « On a besoin d'enthousiasme et d'envie. Le Top 14 est long, très dur mentalement et physiquement. Ce break va permettre aux gars de se régénérer et nous permettre d'absorber des retours de blessés. » lire aussi Lemaître : « Pour Azéma, j'ai saisi l'opportunité comme je l'avais fait pour Kolbe » lire aussi L'ASM conteste l'engagement d'Azéma à Toulon

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles