Rugby - Top 14 - Non-respect des mesures sanitaires à Biarritz : le préfet du 64 évoque la « possibilité de fermer le club » temporairement

·1 min de lecture

Au lendemain d'un communiqué agacé sur le non-respect des mesures sanitaires à Aguiléra lors du derby basque, le préfet des Pyrénées-Atlantiques Eric Spitz a évoqué dimanche sur TF1 d'éventuelles sanctions contre le BO. Au lendemain de la remontée du club en Top 14 après sa victoire devant Bayonne, ce n'est pas seulement pour des raisons sportives que le Biarritz Olympique fait parler de lui. La chaîne TF1 a ouvert son JT de 13 heures avec un sujet sur le non-respect des règles sanitaires durant le derby basque. lire aussi Le préfet saisit la justice Jauge « visiblement dépassée », vente d'alcool dans l'enceinte d'Aguiléra, failles dans le contrôle des pass sanitaires, et envahissement du terrain sans respect de la distanciation sociale à la fin du match ont été constatés par la préfecture des Pyrénées-Atlantiques, qui a publié un communiqué agacé samedi soir. Le Procureur de la République de Bayonne a été saisi, alors que la préfecture réfléchit de son côté à des mesures administratives. Sur TF1, le préfet Eric Spitz évoqué la présence de « 7000 à 8000 spectateurs », et explique : « Ce club est un établissement recevant du public, il a bénéficié de nombreuses aides d'État au cours dernières semaines et derniers mois. J'ai la possibilité de le fermer, ce qui n'entraînera pas de conséquences sportives, en tout cas cet été. » Mais qui pourrait déboucher sur la suspension des aides de l'État. Selon TF1, Eric Spitz va rencontrer les dirigeants du BO, et sans doute son président Jean-Baptiste Aldigé, dans les prochains jours.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles