Rugby - Top 14 - La Rochelle - Brice Dulin : « De très bonnes choses » au Stade Rochelais contre Pau

·2 min de lecture

L'arrière de La Rochelle Brice Dulin a apprécié la prestation de son équipe contre Pau (36-8) ce samedi. Brice Dulin (arrière de La Rochelle, vainqueur de Pau) : « Il y a eu de très bonnes choses. On voulait confirmer ce qui avait été fait avant la pause, continuer notre progression. Dès qu'ils avaient le ballon dans notre camp ils étaient dangereux. Il fallait les priver de ballon pour construire notre match [...] Il faut prendre conscience qu'on a notre destin en mains, comme beaucoup d'équipes. Quand on met les ingrédients et qu'on se bouge, les choses se déroulent plus comme on le souhaite. Il faut continuer sur cette lancée, le classement est serré. Sur des rencontres comme ça, on peut être satisfait de ce qu'on produit, mais on n'a pas été régulier sur les 80 minutes, on commet des petites erreurs, on donne des pénalités trop facilement. Ce sont ces petites choses que l'on doit gommer. » lire aussi Le film de La Rochelle-Pau Sébastien Piqueronies (manager de Pau) : « J'ai eu l'impression d'un bras de fer qui s'est tenu, avec une progression lente mai progressive des Rochelais. Ils valident bien leurs ''momentums'' et sont redoutables proches des lignes. Le carton jaune (de Tumua Manu, en début de seconde période) nous coûte cher, on a pris beaucoup de points (14). Il y a eu cette faiblesse de jeu au pied, ces ballons arrachés au contact. En jouant à La Rochelle, il faut optimiser beaucoup de choses. On n'en a pas optimisé assez pour espérer rivaliser. Il y avait un rude adversaire devant. Par moments, on a été dominés, comme sur ce ballon porté défensif de première mi-temps. » Liebenberg commotionné Touché à l'heure de jeu sur un plaquage, le troisième-ligne du Stade Rochelais Wiaan Liebenberg est resté de longues minutes étendu sur la pelouse de Marcel-Deflandre. « Il était bien sonné, il a eu une bonne commotion, a expliqué l'entraîneur des arrières Sébastien Boboul. Mais il a repris ses esprits. » Sorti à la pause, Jules Le Bail a, lui, senti une pointe à l'adducteur. Du côté de Pau, Steven Cummins a été remplacé à la 28e minute. Il est touché à un genou et passera des examens médicaux.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles